•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa injecte 460 000 $ pour aider 10 musées gaspésiens et madelinots

Musée de la Gaspésie.

Le Musée de la Gaspésie reçoit 100 000 $ du fédéral pour l'aider à faire face aux prochains mois.

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Pour les aider à encaisser les effets de la pandémie sur leurs activités, 10 musées de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine recevront une aide de plus de 460 000 dollars de la part du gouvernement fédéral.

Parmi les musées bénéficiaires de cette aide financière d’urgence, le musée Exploramer et le Musée régional de la Gaspésie reçoivent tous deux 100 000 dollars, le Site historique du Banc-de-Paspébiac reçoit plus de 74 000 dollars et le Musée acadien du Québec, près de 64 000 dollars.

Le Musée de la Mer, à Havre-Aubert, reçoit également 62 430 dollars.

Le ministre du Patrimoine canadien Steven Guilbault, qui en a fait l’annonce ce matin, s’est dit conscient des défis auxquels font face les musées canadiens, en particulier ceux situés en région éloignée comme la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine.

Liste des aides accordées :

  • Musée de la Gaspésie (Gaspé) : 100 000 $
  • Exploramer (Sainte-Anne-des-Monts) : 100 000 $
  • Site historique du Banc-de-Paspébiac (Paspébiac) : 74 652 $
  • Musée acadien du Québec (Bonaventure) : 63 937 $
  • Musée de la Mer (Havre-Aubert) : 62 430 $
  • Centre socio-culturel Manoir Le Boutillier (Gaspé) : 17 410 $
  • Centre d’archives régional des Iles (L’Étang-du-Nord) : 14 900 $
  • Council for Anglophone Magdalen Islanders (Grosse-Île) : 11 928 $
  • Musée de la Rivière Cascapédia (Cascapédia–St-Jules) : 10 000 $
  • Bay Chaleur Military Museum (New Richmond) : 5000 $

Cette aide d’urgence est une bonification au programme d’aide aux musées déjà existant, selon M. Guilbault. Les organismes choisis par Patrimoine Canada étaient donc déjà éligibles à des aides financières.

On est simplement venu bonifier les fonds qui avaient déjà été reçus. Une fois que les musées sont qualifiés, il n’y a pas vraiment de conditions [à respecter], explique le ministre.

La directrice générale d’Exploramer, Sandra Gauthier, qualifie cette aide financière de salutaire.

On a eu des pertes financières et des coûts de fonctionnement supplémentaire [en raison de la pandémie]. Sans cet argent-là, c’est bien certain qu’il y aurait eu des réductions de personnel. Comme on possède des collections vivantes et des collections d’objets et artéfacts, ce seraient elles qui auraient écopé, soutient-elle.

Deux adolescentes discutent avec un employé d'Exploramer devant un bassin.

Exploramer détient une collection vivante exigeant l'attention des employés (archives).

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Le directeur général du Musée de la Gaspésie, Martin Roussy, estime également que cette aide permettra à son institution de passer à travers des prochains mois.

Il admet que la direction du musée a dû piger dans les réserves destinées aux projets de développement pour maintenir ses emplois.

Cette aide-là va nous permettre d’envisager une fin d’année financière quand même correcte.

Martin Roussy, directeur général du Musée de la Gaspésie

Le ministre Steven Guilbault était accompagné pour l’annonce de la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie—Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !