•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeux gonflables sur l’eau à Ville-Marie en 2021?

Une petite plage au bord du lac Témiscamingue.

Un projet pilote de plage publique a été réalisé par la Ville cet été (archives).

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

La Ville de Ville-Marie obtient un financement de 30 000 $ de la MRC de Témiscamingue pour son projet d’aménagement de plage publique, qui inclut l’installation d’un parcours gonflable.

La Ville souhaite ajouter 3 phases importantes à son projet de plage publique qui a débuté à l’été 2020.

Il s’agit de l’achat d’équipements pour sécuriser la zone de baignade, de l’aménagement d’un corridor de nage en eau libre et de l’achat d’une structure gonflable de type Wibit.

Des investissements de l’ordre de 92 000 $ seront nécessaires pour réaliser l’ensemble des aménagements.

D'autres municipalités au Québec utilisent ce type d'installation.

Le conseil municipal de Ville-Marie croit que ces investissements s’inscrivent dans la Planification stratégique du Témiscamingue qui vise notamment à attirer de nouveaux arrivants et à développer l’axe du tourisme d'aventure et de nature.

Le projet de structures gonflables répond également à un besoin évoqué par les adolescents du territoire lors d’une consultation. En été, ces derniers vont souvent sauter sur le quai public alors que cette pratique est interdite.

C’est un mini parcours pour les enfants où, pour passer d’un module à l’autre, ils devront passer sur des travers flottants, les enjamber sans tomber à l’eau. Le but de ça c’est de franchir un parcours sur l’eau. Il y a aussi un coin qu’on veut aménager et ce sera une tour où les adolescents pourront grimper soit en escalade, soit avec une corde jusqu’en haut pour ensuite se lancer à l’eau, explique la directrice des loisirs et des sports, Manon Gauthier.

D’autres projets sur le territoire témiscamien

Par ailleurs, la MRC a aussi octroyé des sommes de 30 000 $ à deux autres projets sur le territoire du Témiscamingue, par l'entremise du Fonds régions et ruralité.

D’abord, la conversion de l’Église de Fugèreville en local multifonctionnel pour répondre aux besoins ponctuels de la population. L’Église de Fugèreville est fermée depuis novembre 2018. Depuis, elle est la propriété de la municipalité.

Une église vue de l'hôtel affiche le nombre 100 et le nom Notre-Dame du Mont-Carmel.

L'église Notre-Dame du Mont-Carmel, de Fugèreville, a été nommée monument historique en 1985 (archives).

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

L’autre projet consiste à aménager un nouveau sentier sur le site Pointe-aux-roches à Latulipe. Ce sentier permettra, notamment, de relier les municipalités de Latulipe et de Moffet. Trois plateformes d’observation sur belvédères naturels seront aussi aménagées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !