•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 au Québec : la MRC de l’Assomption bascule entièrement dans le rouge

Un hôpital en arrière-plan ainsi qu'un panneau de bois sur lequel on peut lire « Dépistage COVID-19 ».

Centre hospitalier régional de Lanaudière, à Joliette

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La santé publique a déclaré L’Épiphanie comme étant au stade d’alerte maximale, ce qui fait passer la MRC de l’Assomption entièrement au palier rouge. Dans la province, on dénombre 905 nouveaux cas vendredi, et une stabilisation du nombre d'hospitalisations est observée.

Dans la MRC de l’Assomption, au nord-est de Montréal, les mesures associées à ce changement de zones, comme la fermeture des bars et des restaurants, entreront en vigueur le lundi 26 octobre, dès 0 h 01, soit dans la nuit du 25 au 26 octobre. Celles concernant le milieu scolaire et sportif entreront en vigueur dès le mercredi 28 octobre.

Les MRC de Joliette, d'Autray et des Moulins étaient déjà au palier d'alerte maximale. Le reste de la région de Lanaudière demeure au palier orange.

Jusqu'ici, le Québec a recensé un total de 98 226 personnes infectées par la COVID-19, dont 82 792 sont considérées rétablis.

Précision

Une première version de ce texte indiquait que le Québec compte un total de 98 226 personnes infectées par la COVID-19. Il s'agissait d'une formulation maladroite, puisque seulement 9326 cas étaient considérés comme actifs.

En ce qui a trait aux décès, quatre sont survenus dans les 24 dernières heures. À ceux-ci s'ajoutent six décès survenus entre le 16 et le 21 octobre et deux décès dont on ignore la date, pour un total de 6106 morts.

Le nombre d'hospitalisations a diminué de 13 par rapport à la veille, avec un cumul de 540. Parmi celles-ci, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs a diminué de deux, et s'élève maintenant à 99.

Dans ses mises à jour rendues publiques vendredi, l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) note que la tendance à la stabilisation des nouvelles hospitalisations, observée la semaine dernière, se poursuit.

Si le taux de transmission reste constant, le nombre de nouvelles hospitalisations pour l'ensemble du Québec pourrait se stabiliser, voire même amorcer une diminution.

Extrait de la déclaration de l’INESSS le 23 octobre 2020

En vertu des projections de l’INESSS, on ne prévoit pas de dépassement des capacités hospitalières liées à la COVID-19 au cours du mois à venir.

Il n'y a pas que les hospitalisations qui semblent se stabiliser : à 6895, le nombre de cas lui-même est relativement stable par rapport à la semaine dernière, où il s'élevait à 6923. Cette stabilité s'observe dans tous les groupes d'âge, note l'INESSS.

Une ombre au tableau, toutefois : l'INESSS note une augmentation du nombre (13,4 %) et de la proportion des cas dans certaines régions.

Dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, « l'heure est grave », a prévenu la vice-première ministre Geneviève Guilbault, vendredi.

La vigilance s'impose

Relativement aux projections de l'INESSS pour l'ensemble du Québec, l'Institut met en garde contre certaines des limites qu'elles comportent. Les données actuelles ayant été colligées jusqu'au 18 octobre, elles ne tiennent donc pas compte d'éventuels effets liés aux récentes éclosions dans les résidences privées pour aînés (RPA).

En outre, dit l'INESSS, ces projections ne reflètent pas les éclosions qui pourraient survenir en CHSLD.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a pris connaissance des données de l'INESSS. Bien qu'elles soient rassurantes, il rappelle que la situation demeure fragile et qu'il ne faut en aucun cas diminuer nos efforts.

Sur Twitter, M. Dubé a publié le message suivant : À l’approche du week-end, j’invite tous les Québécois à demeurer prudents, malgré la stabilisation des cas. On doit continuer de limiter notre nombre de contacts et réduire le nombre de cas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !