•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vitalité allège des restrictions à Moncton et dans le Sud-Est

La façade et l'enseigne de l'hôpital.

Les restrictions pour les visiteurs au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont à Moncton sont allégées (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Radio-Canada

Le retour du Grand Moncton et du sud-est du Nouveau-Brunswick à la phase jaune entraîne des changements dans les hôpitaux du Réseau de santé Vitalité dans cette région.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

La direction de Vitalité annonce par communiqué un allègement des restrictions pour les visiteurs et une augmentation progressive des services ambulatoires et des chirurgies non urgentes (électives) au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont et à l’Hôpital Stella-Maris-de-Kent.

Il est toutefois impératif de continuer à adopter la totalité des mesures préventives contre la COVID19, notamment la distanciation physique, le port du masque et le lavage fréquent des mains, rappelle le PDG de Vitalité, Gilles Lanteigne, cité dans le communiqué.

Voici les principales mesures concernant les visiteurs à compter du 23 octobre :

  • les visites peuvent avoir lieu de 14 h à 20 h chaque jour;
  • les patients peuvent recevoir un visiteur à la fois, mais si une personne de soutien est nécessaire pour un visiteur, deux visiteurs sont permis en même temps, et le visiteur qui a besoin de soutien doit en informer l’unité de soins;
  • les visiteurs doivent être âgés d’au moins 12 ans;
  • les visites d’animaux de compagnie ne sont pas autorisées.

Vitalité souligne que les patients hospitalisés parce qu’ils souffrent de la COVID-19 ainsi que les personnes possiblement atteintes de cette maladie et qui sont en isolement ne peuvent recevoir aucune visite.

Des exceptions

Le Réseau de santé prévoit quelques exceptions dans des circonstances précises.

Les patients qui reposent dans l’unité des soins palliatifs peuvent recevoir deux visiteurs à la fois et les heures des visites peuvent être modifiées. Un visiteur supplémentaire offrant des services pastoraux ou spirituels peut entrer pour apporter du réconfort au patient, à sa famille et aux proches.

La façade de l'hôpital.

Les restrictions sont également assouplies à l'Hôpital Stella-Maris à Sainte-Anne-de-Kent (archives).

Photo : Radio-Canada

Les patients dans l’unité des soins intensifs peuvent recevoir un visiteur à la fois. Cette personne doit être un membre de la famille proche. La durée de la visite est déterminée par le personnel de l’unité.

Dans le cas des services mère-enfant, les heures des visites peuvent être modifiées.

Enfin, dans les unités de soins de longue durée, les visiteurs doivent prendre rendez-vous. Le but de cette mesure est de limiter le nombre de visiteurs dans l’unité, explique Vitalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !