•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un aigle qu'il croyait mort surprend un conducteur en Colombie-Britannique

Un aigle dont le bec est ensanglanté se trouve dans un camion.

L'aigle s'est réveillé dans le véhicule alors que Mark Rice le transportait vers un centre de conservation de la faune.

Photo : Offerte par Mark Rice

Radio-Canada

Croyant que le pygargue à tête blanche qu’il transportait dans sa camionnette jusqu’au centre de conservation de la faune était mort, un Britanno-Colombien a eu toute une surprise en réalisant que l’oiseau était en fait bien vivant.

Mark Rice a repéré l’aigle adulte blessé sur le bord de la route. Il a d'abord cru qu'il s'agissait d'une mouffette.

Je l'ai ramassé, et il était tout mou et ne semblait pas respirer, explique-t-il.

Pensant qu'il avait été heurté par une voiture, Mark Rice a mis l'oiseau sur le siège arrière de sa camionnette pour le remettre à des agents de conservation.

Un agent de conservation tient un pygargue à tête blanche.

L'agent de conservation a transporté le pygargue à tête blanche chez un vétérinaire.

Photo : Offerte par la GRC

L'aigle se réveille

Il conduisait et il a jeté un coup d'œil en arrière et, soudainement, l'aigle était redressé et le regardait, raconte le sergent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de 100 Mile House Svend Nielsen.

L’homme a paniqué et s'est rendu directement au poste de la GRC.

Le sergent Nielsen croit que l'aigle a subi une sorte de commotion cérébrale et qu'il était complètement assommé avant de retrouver ses esprits dans le véhicule.

Un agent de la conservation, Joel Kline, a placé l’aigle dans une cage et l’a emmené chez un vétérinaire pour qu’il soit examiné avant d’être transporté vers un centre de sauvetage du Grand Vancouver.

La cage était rouge vif, et l'aigle n'avait pas l'air heureux, reconnaît le sergent Svend Nielsen. La bonne nouvelle pour l'aigle, c'est qu'il continue à vivre, heureusement.

Mark Rice espère qu'il sera relâché une fois qu'il sera soigné.

En vertu de la Loi sur la faune provinciale, il est illégal de posséder un pygargue à tête blanche en Colombie-Britannique.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !