•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici le futur pont de l'Île-d'Orléans

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un croquis du nouveau pont de l'île d'Orléans, à Québec, surplombe le Saint-Laurent.

Le reportage de Louise Boisvert

Photo : Radio-Canada / Gouvernement du Québec

Félix Morrissette-Beaulieu

Le nouveau pont qui reliera Québec et l’île d’Orléans à partir de 2027 a été dévoilé vendredi matin.

Nous aurons un pont signature pour l’île d’Orléans et les gens de Québec, a lancé le ministre des Transports, François Bonnardel.

Celui-ci se trouvera à 120 mètres à l'ouest du pont actuel. Le pont à haubans comptera une voie de circulation dans chaque direction. Les accotements, plus larges, pourraient servir de voies de desserte pour les véhicules d’urgence en cas de besoin.

Les piétons et les cyclistes pourront également y circuler sur deux voies multifonctionnelles.

La construction débutera du côté de l'île d'Orléans à la fin de 2022. Tel qu'indiqué jeudi soir par Radio-Canada, les travaux seront dirigés par Origine Orléans, un consortium mené par les firmes d’ingénierie Stantec et EXP.

Stantec est aussi à la tête d'un consortium qui accompagne le ministère des Transports dans l’étude de l’avant-projet pour troisième lien.

À l'image d'un navire

L'ouvrage sera inspiré de l’architecture des premiers navires qui ont découvert l’île d’Orléans et mettra en valeur les paysages et la culture de l’île d’Orléans, été comme hiver. Il sera éclairé durant la nuit grâce à un partenariat avec la firme Ombrage.

Nous avons imaginé un ouvrage maritime, un navire immobile au coeur du fleuve

Martin Thibault, vice-président, Transports Québec, Stantec

Les pylônes seront en béton et le tablier en acier, selon M. Thibault. La base de ces pylônes aura une forme de proue. Les haubans auront une forme qui s'apparente à une voile de navire.

Les haubans auront la forme d'une voile de navire, selon les concepteurs.

Les haubans auront la forme d'une voile de navire, selon les concepteurs.

Photo : Radio-Canada

Je me réjouis de la progression de ce projet-là, qui est essentiel pour la région et pour les gens de l’île, a réagi Émilie Foster, députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré.

Bâtir un pont [au-dessus du Saint-Laurent] ce n’est pas forcément facile, rappelle la députée en parlant des défis géologiques et environnementaux, de même que la proximité de deux sites patrimoniaux, soit l’île d’Orléans et la chute Montmorency.

Pour les gens de l’île d’Orléans, c’est un aboutissement. C’est une confirmation que ça ne pourra pas dépasser 2027, se réjouit Harold Noël, préfet de la MRC de L'Île-d'Orléans.

La capacité portante sera également augmentée. Depuis un an, les poids sont limités sur le pont de l’île, ça amène plusieurs couts supplémentaires pour les producteurs de l’île d’Orléans qui doivent faire plus de voyage, précise le préfet.

Carte du secteur du pont de l'île d'Orléans.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le pont projeté sera situé à l'ouest du pont actuel.

Photo :  Capture d’écran / Ministère des Transports du Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !