•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford dit de se faire vacciner, mais n'a une dose que pour le tiers des Ontariens

Une seringue utilisée pour vacciner contre la grippe.

L'Ontario dit avoir commandé 700 000 doses de plus du vaccin contre la grippe cette année.

Photo : La Presse canadienne / Tara Walton

Radio-Canada

L'Ontario a réservé 5,1 millions de doses du vaccin contre la grippe cette année. C'est 700 000 doses de plus que l'an dernier, mais assez pour vacciner seulement 35 % de la population.

Pourtant, le gouvernement Ford presse depuis plusieurs semaines les Ontariens de se faire vacciner en grand nombre pour éviter un double engorgement dans les hôpitaux lié à la fois à l'influenza et à la COVID-19.

Assurez-vous d'être immunisé, ça n'a jamais été aussi important, a dit le premier ministre Doug Ford le mois dernier.

Le vaccin contre l'influenza est offert gratuitement à tous en Ontario.

Déjà, des pharmacies et des cabinets de médecins se plaignent de manquer de doses. À Toronto, aucun rendez-vous n'est disponible avant le 19 novembre à l'une des séances de vaccination de la santé publique.

Au total, le fédéral a commandé 13 millions de doses pour l'ensemble du pays, soit assez pour 34 % de la population.

Pour le professeur en épidémiologie Amir Attaran, de l'Université d'Ottawa, les gouvernements ontarien et fédéral « ont raté » leur mission.

C'est un manque de planification et de l'incompétence de la part des deux niveaux de gouvernement.

Amir Attaran, professeur à l'Université d'Ottawa

Le professeur Attaran s'inquiète particulièrement pour les aînés. Parmi les doses réservées par l'Ontario, 1,3 million de vaccins sont du type à haute dose destiné aux personnes de 65 ans et plus.

Or, il y a au moins 4,6 millions d'Ontariens de 65 ans et plus. En d'autres mots, seulement 28 % d'entre eux pourraient recevoir le vaccin à haute dose, note-t-il.

Pas de pénurie, selon l'Ontario

La province assure qu'il n'y a pas de pénurie de vaccins et que plus de doses seront distribuées au cours des prochaines semaines.

Les échéanciers de distribution peuvent varier d'un bureau de santé publique à un autre et selon le distributeur, affirme le ministère de la Santé. Pour éviter de gaspiller des vaccins, ce qui est encore plus primordial cette année en raison de l'augmentation prévue de la demande, des livraisons multiples aident à assurer l'utilisation la plus efficace possible des doses.

Le gouvernement Ford ajoute que la province peut commander plus de doses, si besoin est.

Le professeur Attaran se demande toutefois comment ce sera possible, alors que plusieurs pays en Europe et en Asie sont déjà presque en rupture de stock.

Le Canada va devoir se battre contre tous ces autres pays, souligne-t-il. Bonne chance!

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !