•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Refoulement d'égouts près du chantier de construction du train léger à Ottawa

Un homme accroupi au sol montre avec sa main que l'eau est montée d'environ 10 centimètres.

David Hall indique jusqu'où l'eau est montée dans son sous-sol mercredi après le dysfonctionnement d'une pompe pour un système d'égouts temporaire.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Radio-Canada

Onze résidences près d'une zone de construction achalandée pour le prolongement du train léger à Ottawa ont soudainement eu des eaux usées dans leur sous-sol cette semaine après qu'une pompe ait mal fonctionné.

David Hall, qui vit sur Hanlon Avenue dans le quartier Queensway Terrace North de la ville, a entendu un étrange gargouillis provenant de ses toilettes lorsqu'il est descendu dans son sous-sol mercredi pour sortir le dîner du congélateur.

Je suis entré dans la buanderie où se trouvait le congélateur et l'eau sortait du siphon de sol. Ça bouillonnait comme une fontaine, a déclaré M.Hall.

Le liquide noir a rapidement débordé dans la baignoire de la salle de bain du sous-sol et a fini par monter au niveau des plinthes.

Système d'égouts temporaire défectueux

Les résidences sont desservies par un système d'égouts temporaire depuis août, et le seront encore pour quelques semaines. Le consortium qui prolonge la Ligne de la Confédération a déplacé la canalisation principale d'égouts de l'avenue Connaught afin de pouvoir construire le futur tunnel Connaught pour le train léger.

Une des deux pompes de ce système des eaux usées a mal fonctionné mercredi, a expliqué le consortium.

Kiewit-Eurovia-VINCI (KEV) a immédiatement répondu avec les équipes et les sous-traitants, ainsi que le personnel de la Ville d'Ottawa, pour enquêter et remédier à la situation. La cause du dysfonctionnement fait toujours l'objet d'une enquête, a écrit Jamie Robinson, directeur des communications du consortium KEV, responsable du prolongement de la Ligne de la Confédération.

Deux travailleurs près d'une bouche d'égout ouverte.

Le consortium Kiewit-Eurovia-Vinci (KEV) prolonge la Ligne de la Confédération d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

David Hall et son épouse se sont dits très satisfaits de la réponse rapide des entrepreneurs et de la Ville. Leur sous-sol a été vidé, le sol a été arraché et des repas leur ont été livrés.

Ils ont tout fait pour résoudre ce problème tout de suite, a déclaré M. Hall. L'assureur de la famille d’Ottawa a indiqué que l'accident ne leur coûterait rien.

Des inquiétudes persistent

Theresa Kavanagh, la conseillère municipale du quartier Baie, a déclaré qu'elle était également ravie que les entrepreneurs aient sorti les camions presque immédiatement, mais elle a toujours des inquiétudes.

Cela n'enlève rien au sérieux, ce n'est vraiment pas bon, a-t-elle déclaré. Cela va persister. Nous voulons nous assurer que leurs problèmes sont pris en compte et que cela continue d'être bien nettoyé.

La conseillère Kavanagh, qui siège au conseil de santé de la Ville, est particulièrement préoccupée par les eaux usées, car ces eaux grises sont présentement analysées pour la COVID-19. Mme Kavanagh a déclaré que Santé publique Ottawa (SPO) lui avait assuré que les résidents touchés ne devraient pas s'inquiéter d'attraper le virus des eaux usées.

La construction se poursuit dans le quartier. La fin des travaux des stations Lincoln Fields et Queensview est prévue pour 2025.

De manière générale, la communication avec KEV s'est considérablement améliorée depuis le printemps, a déclaré la conseillère Kavanagh.

Avec les informations de Kate Porter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !