•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre organismes fransaskois ravis de l’accueil réservé à leur appel au dialogue

Table avec quatre personnes, respectant une distance de deux mètres.

Les partenaires impliqués dans cette volonté de combattre l’intimidation et la discrimination affirment qu'il est maintenant temps de travailler ensemble pour construire une meilleure Fransaskoisie.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

Les quatre organismes fransaskois à l’origine de l’appel au dialogue dans la communauté se réjouissent de voir qu’un bon nombre d’association fransaskoise reçoit positivement leur initiative.

Ils soulignent que les solutions aux problèmes d’intimidation et de discrimination dans la communauté fransaskoise pourront être trouvées grâce aux efforts de tous les Fransaskois.

La prochaine étape, c’est inviter les autres organismes à nous rejoindre pour former un front pour construire une meilleure Fransaskoisie. Il y a beaucoup d’organismes qui sont contents que les quatre partenaires aient déjà initié le projet, nous allons travailler ensemble comme une seule communauté fransaskoise, affirme la présidente de la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS), Sylvie Niyongere.

Cette dernière souligne également les débats sur le racisme qui auront lieu entre le 31 octobre et le 21 novembre. Intitulés le racisme, un tabou à briser, ces débats auront lieu dans plusieurs villes de la Saskatchewan telles que Regina, Saskatoon, Prince Albert et Gravelbourg.

De plus, toujours en lien avec l’appel au dialogue, un sondage virtuel anonyme sera lancé prochainement.

On a des choses à expliquer, à présenter, à développer, on a de la consultation à faire, tout ça dans l’objectif de pouvoir avoir une conversation de fond à la table des élus, souligne la présidente du Conseil culturel fransaskois (CCF) Anne Brochu Lambert qui se réjouit aussi de l’accueil de l’appel au dialogue dans la communauté.

Mardi, l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), de la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan, du Conseil culturel fransaskois et du Conseil des écoles fransaskoises (CEF) ont tenu un point de presse pour se lever contre l’intimidation, la discrimination et la malveillance qui mine la communauté fransaskoise.

Ils ont affirmé s’être unis sur ces fronts pour faire preuve de leadership et pour inviter la communauté à collaborer.

Le lendemain, ce front commun a reçu l’appui de l’Association canadienne-française de Regina (ACFR) et du Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CECS).

Avec les informations de Vincent Turgeon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !