•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de loi du gouvernement Ford permettrait au Collège chrétien d'être une université

Charles McVety
Pasteur évangélique, président du Collège Chrétien Canadien s'exprime devant la presse

Charles McVety est un pasteur évangélique.

Photo : Radio-Canada / Rozenn Nicolle

Radio-Canada

Un projet de loi du gouvernement de l'Ontario donnerait de nouveaux pouvoirs à un collège religieux dirigé par un allié du premier ministre Doug Ford. Les partis d'opposition s'y opposent.

Si elle est adoptée, cette législation (Nouvelle fenêtre) permettrait au Collège chrétien du Canada de remettre des diplômes de baccalauréat en arts et en sciences.

L'ancienne première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a critiqué le gouvernement Ford pour ce projet de loi jeudi et les critiques se sont multipliées.

Le président du Collège chrétien du Canada, Charles McVety est un partisan politique de Doug Ford et un virulent protestataire des changements apportés au programme d'éducation sexuelle de l'Ontario par le gouvernement libéral de Kathleen Wynne.

Il aussi été contre la légalisation du mariage entre les personnes de même sexe au début des années 2000.

Alors que Doug a affirmé mercredi que M. McVety avait suivi le processus requis pour faire ces changements, CBC a appris que le conseil indépendant qui fait des recommandations pour de nouveaux programmes d'études n'a pas terminé son étude des propositions.

Le collège a demandé à la Commission d'évaluation de la qualité de l'éducation postsecondaire de changer son nom pour Université et école des études théologiques supérieures du Canada et en plus de pouvoir créer de nouveaux programmes menant à un diplôme.

L'organisme de consultation indépendant, qui fait des recommandations au ministre des Collèges et Universités, examine toujours celles-ci.

Le premier ministre de la province a changé sa déclaration, disant que le collège allait suivre le processus et nous verrons ce qui se passera. Il n'a pas expliqué pourquoi le gouvernement a inscrit le nouveau statut universitaire et les pouvoirs d'octroi de diplômes de l'établissement dans un projet de loi avant que ce processus ne soit terminé.

Une femme en veston.

En 2013, Kathleen Wynne a succédé à Dalton McGuinty. Elle est devenue première ministre de l'Ontario, la première femme à occuper ce poste dans l'histoire de la province.

Photo : Radio-Canada

Kathleen Wynne a demandé une explication au ministre des Collèges et Universités Ross Romano pendant la période de questions, jeudi.

Pourquoi ce gouvernement veut-il étendre le mandat de l'homme le plus publiquement homophobe de l'Ontario, lance-t-elle en Chambre.

Les néo-démocrates et les Verts de l'Ontario dénoncent aussi ce projet de loi.

Charles McVety lui-même n'a pas répondu aux demandes d'entrevue de CBC.

Un collège qui a promu l'islamophobie et nié la théorie de l'évolution ne devrait en aucun cas être mis sur le même pied que les universités légitimes, pense le chef du Parti vert de l'Ontario, Mike Schreiner.

Nous sommes préoccupés [par le fait que le gouvernement Ford] ait l'intention d'adopter discrètement une loi qui permettrait au Collège chrétien du Canada de se qualifier comme étant une université capable de décerner des diplômes, déclare l'Union des Associations des Professeurs des Universités de l'Ontario.

Le Collège chrétien du Canada a actuellement le pouvoir légal de décerner des diplômes uniquement dans des domaines tels que la théologie et l'éducation religieuse, par exemple.

Avec les informations de Mike Crawley de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !