•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La pancarte à l'avant du CHSLD Isidore-Gauthier.

Le CHSLD Isidore-Gauthier est situé sur l'avenue du Pont Nord à Alma.

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin-Saint-Pierre

Radio-Canada

L’inquiétude grandit chez certains résidents de Saint-Cœur-de-Marie, à Alma, en raison de l’éclosion de coronavirus au CHSLD Isidore-Gauthier.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé jeudi qu’il déployait une équipe spécialisée pour tenter de reprendre le contrôle de l’établissement, où les deux tiers des usagers ont contracté la COVID-19.

Sept personnes âgées sont décédées. Au moins 26 employés ont été infectés, ce qui a fait en sorte que du personnel d’un peu partout dans la région a été sollicité pour donner un coup de main.

Je vais avoir 75 ans. On se tient tranquille, c’est sûr, a indiqué un citoyen, rencontré par Radio-Canada.

Une résidente a pour sa part expliqué qu’elle avait suspendu ses activités sociales pour un temps en raison de la situation.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a également senti le besoin d’envoyer des équipes spécialisées en renfort dans trois autres résidences situées ailleurs en province.

Pénurie de personnel

Le syndicat des employés de soutien a indiqué, jeudi, qu’il y a pénurie de personnel d’entretien au CHSLD Isidore-Gauthier et que certains quarts de travail ne pouvaient être comblés, faute d’effectifs. L’aide est donc la bienvenue.

Tout le personnel portait des équipements de protection qui étaient mis en place par l’établissement. Est-ce que les protocoles en place étaient vraiment satisfaisants au niveau du ministère? Je pense que l’équipe qui va débarquer va faire son évaluation et ses recommandations.

Gaston Langevin, président régional du syndicat CSN.

La direction n’interprète pas la décision du ministre Dubé d’envoyer des renforts à Saint-Coeur-de-Marie comme un désaveu.

Actuellement, la situation à Isidore-Gauthier est considérée comme sous contrôle. Par contre, l’équipe peut nous amener à voir ça autrement sur comment protéger encore mieux nos personnes qui sont négatives et nos personnes qui sont guéries, a fait savoir Chantale Boivin, directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS).

Sous le couvert de l’anonymat, une employée du CHSLD Isidore-Gauthier a confié que la situation semble se résorber, ce qui permet au personnel et à la direction d'entrevoir un peu de lumière au bout du tunnel.

D’après le reportage de Catherine Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !