•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aux États-Unis, la représentation des minorités en télé progresse, mais demeure limitée

On estime que 35 % des rôles principaux dans les séries télé sont allés l'an dernier à des actrices et acteurs issus de minorités ethniques ou culturelles.

Un homme souriant est debout dans un parc.

L'acteur Sterling K. Brown, qui interprète Randall Pearson dans la série «Notre vie» («This Is Us»)

Photo : 2016 NBCUniversal Media, LLC. All rights reserved

Agence France-Presse

Au pays de l'oncle Sam, la représentation des femmes et des personnes issues de la diversité parmi les acteurs et actrices de séries télévisées est presque au même niveau que leur présence dans la société. Elle reste toutefois insuffisante dans les postes de haute gestion au sein de l'industrie, selon ce qu’a révélé une étude publiée par l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

Dans le Rapport sur la diversité à Hollywood, on estime que 35 % des rôles principaux dans les séries télé sont allés l'an dernier à des actrices et acteurs issus de minorités ethniques ou culturelles, qui représentent environ 40 % de la population américaine.

Les femmes comptaient pour 45 % des rôles principaux, avec une pointe à 49 % pour les contenus des plateformes de visionnement sur demande.

En revanche, les minorités ne représentaient que 8 % des postes de haute gestion ou de cadres supérieurs dans l'industrie télévisuelle, et moins d'un tiers sont occupés par des femmes.

Il y a eu beaucoup de progrès pour les femmes et les personnes non blanches devant la caméra, résumé Darnell Hunt, sociologue à UCLA et coauteur de ce rapport.

Malheureusement, il n'y a pas eu la même progression derrière la caméra. Particulièrement dans les postes de cadres, il y a eu très peu de changements depuis que nous avons commencé à réunir des statistiques voici cinq ans, déplore-t-il.

Plus d'un tiers des récompenses des derniers Emmy Awards, l’équivalent des Oscars pour la télévision américaine, sont allées à des personnes noires, un record. Mais le rapport de UCLA souligne que les autres minorités (latino-américaines, asiatiques, autochtones, etc.) sont encore sous-représentées à la télévision.

Et les hommes blancs règnent toujours en maître dans les postes de gestion. Pour Ana-Christina Ramon, coauteure du rapport, ce manque de personnes issues de la diversité parmi les cadres supérieurs est problématique, car certaines intrigues peuvent manquer d'authenticité ou être écrites de manière caricaturale.

Pour le rapport, on a analysé les séries télévisées diffusées entre 2017 et 2019 aux États-Unis et on est arrivé aux mêmes conclusions qu'un rapport similaire réalisé en début d'année sur les productions cinématographiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !