•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est la fin pour Google Play Musique

Le logo de Google Play Musique sur un fond orange.

Les personnes abonnées à Google Play Musique auront jusqu’au mois de décembre pour transférer leur catalogue d’écoute vers un autre service.

Photo : Google

Radio-Canada

Si vous avez tenté d’utiliser Google Play Musique aujourd’hui, vous avez peut-être vu un écran différent de la page d’accueil habituelle. C’est que l’application se fait débrancher au compte-goutte sur les téléphones intelligents de ses adeptes. 

Ce n’est pas une surprise. Google Play Musique, lancée il y a neuf ans, prépare ses utilisateurs et utilisatrices à ce moment depuis près de deux ans. Mais voilà, c’est officiel : les internautes doivent maintenant migrer vers YouTube Music.

Capture d’écran du site web de Google Play Musique, montrant un message indiquant que l’application n’est plus offerte.

Les adeptes de Google Play Musique doivent maintenant migrer vers YouTube Music.

Photo : Capture d'écran du site web de Google Play Music

Les retardataires ont jusqu’à la fin de l’année pour télécharger leur bibliothèque ou encore la transférer vers le nouveau service. Une fois l’action effectuée, le logo orange en pointe de pizza disparaîtra pour être remplacé par le rouge de YouTube Music sur les téléphones intelligents.

Les éléments qui seront transférés :

  • Les titres et albums importés et achetés
  • Les listes d’écoute musicales
  • Les mentions J'aime et Je n'aime pas
  • Les données de facturation

Lancé en mai 2018, le successeur de Google Play Musique se veut un concurrent de Spotify et d’Apple Music. Sa formule d’abonnement sans publicité commence à 9,99 $ par mois, mais une version gratuite du service est aussi offerte.

Avec les informations de Android Police, et XDA Developers

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !