•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq églises vendues à Trois-Rivières

Quatre d’entre elles seront démolies pour laisser place à de nouveaux projets

Une église en hiver

L'église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses située sur le boulevard Saint-Maurice à Trois-Rivières laissera place à une clinique médicale.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

Radio-Canada

L’évêché de Trois-Rivières a autorisé la vente de cinq églises de son territoire pour une somme d'un peu plus de 2 millions de dollars.

Les églises Jean XXIII, Saint-de-Jean-Brébeuf, Sainte-Marguerite et Notre-Dame-des-Sept-Allégresses passeront ainsi à des intérêts privés. Trop vétustes, elles seront démolies pour laisser place à de nouveaux projets. L'église Saint-Sacrement changera aussi de vocation, mais on ignore ce qu'il adviendra du bâtiment.

L’église Saint-Jean-de-Brébeuf sera rasée pour laisser place à une résidence pour personnes âgées, alors que l’église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses deviendra une clinique médicale. Des logements sociaux seront construits sur le site de l'église Sainte-Marguerite. Finalement, différents projets sont toujours à l'étude pour les terrains de l'église Jean XXIII.

Décision éclairée

Les offres d’achat n’avaient pas été sollicitées. Or l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, affirme que la décision de les accepter est un choix éclairé dans le contexte actuel où on retrouve de moins en moins de bénévoles pour s’en occuper, et en cette période de difficultés financières. La situation est d’ailleurs encore plus critique en ces temps de pandémie où on ne peut y accueillir plus de 25 personnes à la fois.

Mélanie Charron, directrice des communications par intérim au diocèse de Trois-Rivières, souligne que Mgr Bouchard réfléchissait depuis déjà sept ans à l’éventualité de devoir vendre un jour certaines bâtisses.

Le chauffage, les entretiens, l’ensemble des les frais fixes, par moments, ça commence à devenir lourd, tant pour la fabrique Du-Bon-Pasteur que pour l'ensemble des paroisses du diocèse, dit-elle.

Une femme parle à un micro de journaliste devant des rangées de chaises dans une église et des vitraux d'église

Mélanie Charron, directrice des communications par intérim au diocèse de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Je suis de tout cœur avec les croyants et croyantes touchés par ce grand changement, note pour sa part Mgr Bouchard, par voie de communiqué.

Cette vente a demandé de la réflexion, de la prière et du discernement. Je pense que de nouvelles possibilités, que nous ne connaissons pas encore, émergeront.

Mgr Luc Bouchard, évêque de Trois-Rivières

Comme les nouveaux acquéreurs prendront possession des églises prochainement, Mgr Bouchard présidera une dernière messe d’Action de grâce dans chacune de ces églises au cours de la prochaine semaine. Seule l’église Jean XXIII demeurera libre pour une période indéterminée. La poursuite des messes dominicales reprendra au sein de cette église à compter du 7 novembre.

Selon les informations de Sébastien Saint-Onge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !