•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lévis lance son propre site transactionnel pour promouvoir l’achat local

Une personne fait un achat en ligne devant son ordinateur.

Le site Achetons Lévis inclut une boutique en ligne.

Photo : Shutterstock

Kassandra Nadeau-Lamarche

La plateforme achetonslevis.ca, lancée jeudi matin, regroupe pour l’instant une centaine d’entrepreneurs. Une boutique en ligne y est attachée afin que la communauté puisse effectuer ses achats directement sur le site internet.

Le projet fait partie de la stratégie de promotion de l’achat local lancée en juin dernier. Il s’agit d’un partenariat entre la Ville, la Chambre de commerce de Lévis ainsi que le Journal de Lévis.

La Ville de Lévis a fourni du financement à hauteur de 100 000 $ afin de lancer l’initiative. Le Journal de Lévis lui s’occupe de la gestion de la plateforme en ligne, tandis que la Chambre de commerce gère les relations avec les commerçants. C’est un bel exemple de mobilisation de notre milieu , affirme le maire Gilles Lehouillier.

Capture d'écran du site Achetons Lévis.

Certains commerçants pourront vendre leurs produits directement sur le site, comme ici le vignoble Clos Lambert.

Photo : Radio-Canada

Trois options pour les commerçants

À leur inscription, les entrepreneurs auront le choix de trois types d’abonnement. Les deux premiers impliquent tout simplement un lien vers le site internet ou la boutique en ligne de l’entreprise. Le troisième offre la possibilité au commerçant de vendre ses produits à même la boutique en ligne.

Avec cette option, la Ville souhaite offrir à tous les commerçants l’occasion de se lancer dans le commerce en ligne. Un sondage effectué au printemps auprès de 1500 commerçants de Lévis a révélé que seulement 27 % d’entre eux étaient déjà en mesure de vendre leurs produits en ligne.

Pour l’instant, plus d’une centaine d’entreprises sont inscrites. Les instigateurs du projet ont maintenant l’objectif d’en attirer une centaine d’autres dans le prochain mois. Seulement sept ont toutefois choisi l’option leur offrant la possibilité de vendre leurs produits directement sur le site Achetons Lévis (Nouvelle fenêtre).

Le sondage a montré que 65 % des commerçants interrogés étaient intéressés par l’option du site transactionnel. Le groupe espère donc recruter davantage de participants dans les prochaines semaines. Un commerçant qui est néophyte (dans le commerce en ligne) est rassuré avec un accompagnement, explique Alain Carpentier, un conseiller en développement pour la ville de Lévis.

Gratuit pendant 6 mois

La Ville de Lévis offre l’abonnement gratuit à la plateforme jusqu’à avril 2021. Par la suite, des forfaits seront offerts aux entreprises participantes.

Alain Carpentier affirme que ce montant permettra à Achetons Lévis de continuer à exister au-delà de six mois.

Pas un autre « Panier bleu »

L’initiative a rapidement été comparée à la plateforme Le Panier bleu, lancée en avril dernier par le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, afin de favoriser l’achat local. Très populaire à son lancement, le site internet fait aujourd’hui moins parler.

Marie-Josée Morency de la Chambre de commerce de Lévis affirme que le suivi des performances de la plateforme lévisienne sera suivi de près afin d’en assurer le succès.

On ne lance pas un site transactionnel de cette ampleur là pour que dans un an, on n’en entende plus parler.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !