•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison de golf « exceptionnelle » au Manitoba, jugent des promoteurs

Un golfeur sur un terrain de golf.

L'industrie du golf au Manitoba a fait des efforts supplémentaires afin d'appliquer les mesures sanitaires sur les terrains (archives).

Photo : Radio-Canada

Godefroy Macaire-Chabi

Plusieurs clubs de golf du Manitoba ont connu une hausse moyenne de fréquentation d’environ 30 % cette saison malgré la COVID-19.

La saison a débuté le 4 mai avec deux semaines de retard, en raison des restrictions imposées par la pandémie. Mais à l’heure du bilan, le professionnel de golf au club Harbour View de Winnipeg, Michel Pilon, note des résultats exceptionnels. Son club a connu une augmentation de l’achalandage de 30 à 34 %.

Pour les clubs de golf dans la province ça a été extrêmement bien, ça a dépassé nos attentes, se réjouit M. Pilon. Ça n’a pas été aussi fatal qu'on le pensait.

On n’a pas perdu grand-chose. Ça a été excessivement une des plus belles années qu’on ait jamais eues.

Michel Pilon, professionnel au club de golf Harbour View à Winnipeg

Qui l’aurait cru?, lance Jacques Lavack, professionnel de golf au centre de golf de Saint-Vital. Ce dernier explique qu’il croyait au début que ça serait une saison pas mal pauvre, parce qu’avec la pandémie toutes les activités sportives étaient au repos.

Le seul sport qui restait, c’était le golf et ça a été un bon sport pour tout le monde, pour toute la famille [...] C’était un peu fou, c’est très occupé, on a eu 30 % d’augmentation, constate-t-il.

Le milieu du golf au Manitoba s’est appuyé sur la nature même de la pratique de ce sport pour obtenir le feu vert des autorités de la province en vue de la reprise des activités cet été.

Parce qu’on est dehors et qu’il y a déjà des distances physiques, ça a permis de convaincre le gouvernement qu’on peut le pratiquer sans problème, explique Jacques Lavack.

Michel Pilon dit que 40 % de sa clientèle de la saison venait jouer pour la première fois. Mais c’est la présence de la clientèle jeune qui a aussi retenu l’attention des clubs de golf de Winnipeg.

Il y avait beaucoup plus de jeunes, des gens qui avaient fait du golf par le passé et qui ont décidé de retourner au golf aussi, explique Jacques Lavack.

Efforts supplémentaires

Mais cette saison exceptionnelle a aussi apporté son lot de défis dans les clubs de golf de la province, en raison notamment des mesures sanitaires à appliquer.

Moi, ça a été 24 heures de travail par jour. On avait des groupes de dames qui venaient jouer chaque semaine et, parmi elles, des gens travaillaient à l'hôpital et nous ont aidés, on a eu de bonnes suggestions qui nous aidés à être mieux équipés contre la COVID-19, raconte Michel Pilon.

Les clubs de golf espèrent mettre à profit l’expérience de cette année afin de mieux aborder la saison prochaine.

J'ai l’impression qu’au moins pour le printemps prochain, ça va être la même situation. Tant qu’il n'y aura pas de vaccin, il va y avoir des restrictions et je soupçonne que le golf va quand même continuer à fonctionner. On se prépare pour un printemps occupé.

Jacques Lavack, professionnel de golf, Centre de golf de Saint-Vital

L’industrie du golf emploie 16 000 personnes au Manitoba et contribue à hauteur de 636 millions de dollars au PIB provincial annuellement, selon la plus récente étude menée en 2014 par Golf Manitoba. Environ 130 clubs de golf sont actifs à travers la province.

Avec des informations de Patricia Bitu Tshikudi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !