•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parité au C. A. de la chambre de commerce de Sept-Îles-Uashat mak Mani-utenam

Kateri Jourdain en entrevue à Radio-Canada.

Kateri Jourdain est administratrice de la Chambre de commerce (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Les femmes sont maintenant majoritaires au sein du conseil d’administration de la Chambre de commerce de Sept-Îles-Uashat mak Mani-utenam (CCSIUM), à la suite de l'assemblée générale annuelle de l'organisme qui s'est tenue mardi soir.

Quatre nouvelles administratrices ont été nommées, en plus des cinq administrateurs et des deux administratrices qui ont été réélus.

Les femmes sont donc plus nombreuses que les hommes à faire partie du conseil d'administration.

La directrice générale de l'organisme, Jessica Belisle, espère que cela permettra de contrer les préjugés entourant la présence de femmes dans les chambres de commerce.

Des fois, quand on parle à des gens qui ne connaissent pas les chambres de commerce, ils croient que c'est un boy's club, que souvent ce sont des hommes, même à cravate avec un cigare, si on veut vraiment pousser l'image, indique-t-elle.

L'activité économique, elle est autant représentée par des femmes que par des hommes.

Jessica Belisle, directrice générale de la CCSIUM
Jessica Belisle, directrice générale de la Chambre de commerce de Sept-Îles-Uashat mak Mani-utenam.

Jessica Belisle, directrice générale de la Chambre de commerce de Sept-Îles-Uashat mak Mani-utenam (archives)

Photo : Jessica Belisle

Rassembler les communautés autochtones et allochtones

La CCSIUM attire également l’attention pour avoir regroupé au sein du même organisme les gens d'affaires de la communauté innue de Uashat mak Mani-utenam et ceux de la ville de Sept-Îles.

Elle se retrouve ainsi finaliste du concours annuel de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), dans la catégorie projet innovant.

Pour l’une des administratrices, Kateri Jourdain, ce rapprochement allait de soi. Elle pense que c’est d’ailleurs la première fois qu’une chambre de commerce rassemble de cette façon des communautés autochtones et allochtones.

On le croit et on le sait : au-delà de nos croyances de rassembler une communauté autochtone et des gens d’affaires d’une ville, de se rassembler ensemble sous une même organisation, c’est une première au Québec et au Canada, ça n’existe pas ailleurs, dit avec fierté la femme d’affaires innue.

Kateri Jourdain espère que la Chambre de commerce de Sept-Îles-Uashat mak Mani-utenam servira d’exemple pour d’autres organismes au Québec et au pays.

On veut aussi que ça fasse écho, que cela fasse naître d’autre initiative de ce genre, pour qu’on travaille ensemble et c’est tellement d’actualité aussi de se donner la main et d’avancer ensemble.

Kateri Jourdain, administratrice

Malgré la pandémie de COVID-19, la CCSIUM présente un bon bilan financier avec 30 000 $ en surplus.

Le nouveau conseil d'administration souhaite pour la prochaine année attirer plus de membres ainsi qu'aider davantage ses membres issus des communautés autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !