•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guy Caron tâte le terrain pour la mairie de Rimouski

Guy Caron dans un café.

Guy Caron est économiste et ex-député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'ex-député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Guy Caron, semble de plus en plus enclin à briguer la mairie de Rimouski.

M. Caron a multiplié les rencontres au cours des dernières semaines afin de discuter de l'avenir de Rimouski. Il a notamment parlé avec bon nombre de conseillers municipaux afin de les consulter sur leur vision pour les prochaines années.

Je ne veux pas me lancer parce que je sais que je peux le faire, parce que je désire être un administrateur. Il y a une question de vision à apporter. Où est-ce qu'on veut voir Rimouski en 2025, en 2030? se questionne Guy Caron.

J'ai besoin de savoir avec qui je peux travailler, quelles visions sont compatibles, a-t-il affirmé en entrevue à l'émission Même fréquence.

Guy Caron rencontre non seulement des élus, mais également des acteurs des milieux économique, communautaire et environnemental. Il considère que le lien de confiance doit être rétabli entre les citoyens et le conseil municipal.

Je pense qu'un Hôtel de Ville ne peut pas bien fonctionner sans avoir la confiance des citoyens.

Guy Caron

Guy Caron souhaite également favoriser le développement économique et l'essor des commerces et du parc industriel.

[Le Costco], je suis d'accord, mais pas à n'importe quelles conditions. Il y a une demande pour ça à Rimouski, les citoyens le demandent effectivement [...], mais est-ce que je suis prêt à accepter une diminution de taxes ou une vente de terrain au rabais pour l'avoir? Pas vraiment, dit-il.

Guy Caron estime qu'il doit réfléchir avant d'officialiser sa candidature, notamment pour des considérations familiales, mais il affirme qu'il porte un amour particulier à Rimouski, la ville où il a grandi. Je vais le considérer sérieusement, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !