•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des entreprises à bout de souffle à Campbellton abandonnent

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La façade du magasin.

La propriétaire du magasin Chaussures Pop à Campbellton ferme boutique en raison d'une chute de la clientèle entraînée par la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada

La crise de la COVID-19 est particulièrement difficile pour l'économie de la grande région de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, où la propriétaire d’un commerce a décidé de fermer.

Le magasin Chaussures Pop situé au coeur du centre-ville fermera la semaine prochaine. Entre-temps, il propose des rabais sur tous ses produits.

Après une fermeture temporaire au début de la pandémie à la mi-mars, le commerce a rouvert ses portes à la mi-mai. Mais après deux semaines de résultats intéressants, les ventes ont chuté.

Je dirais que ça baissé de plus de 50 % de notre chiffre d'affaires comparé à l'année précédente, estime la propriétaire de Chaussures Pop, Chantal Santerre.

Chantal Santerre en entrevue.

Chantal Santerre reconnaît que les mesures de santé publique ont pour but de protéger la population, mais elle dit qu'elles nuisent beaucoup aux petites entreprises à Campbellton.

Photo : Radio-Canada

Présentement, on est dans une vente de liquidation/déménagement, puis les résultats ne sont même pas au rendez-vous là non plus. Il n’y a pas d'achalandage, dit-elle.

La clientèle qui avait l'habitude de venir magasiner sans contrainte du côté québécois de la baie des Chaleurs manque beaucoup à Chantal Santerre comme à d’autres commerçants dans la ville.

Pour nous autres, je dirais que c'est facilement une part de marché entre 40 % et 50 %, souligne-t-elle.

On apprécie qu'ils protègent nos citoyens, notre santé, nos clients, mais, c'est ça, ça nuit beaucoup aux petites entreprises de Campbellton.

Chantal Santerre, propriétaire du magasin Chaussures Pop à Campbellton

Depuis quatre ans, elle possède aussi un commerce sous la même bannière à Bathurst. Bathurst, ça va vraiment bien jusqu'à maintenant. On a ouvert une autre franchise en mars l'année passée, affirme Mme Santerre.

Pour revenir à Campbellton, la direction d’au moins un autre commerce prévoit fermer définitivement les portes la semaine prochaine. D'autres songeraient sérieusement à leur emboîter le pas si la crise perdure.

Si tu demandais ma réponse aujourd'hui : est-ce que j'investis à nouveau pour avril? Aujourd'hui, ma réponse serait un non, conclut Chantal Santerre.

La fermeture de ces commerces laissera d'autres locaux vacants dans ce centre-ville qui a déjà connu de meilleurs jours.

D’après un reportage de Serge Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !