•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse du nombre de véhicules assurés chez les femmes de 75 ans et plus

Deux mains d'une femme âgée sont posées sur le volant d'une voiture.

Une hausse de 31 % du nombre de femmes assurées pour un véhicule a été observée entre 2015 et 2019.

Photo : iStock

Sur une période de cinq ans, l’augmentation la plus marquée du nombre de véhicules assurés au Québec revient aux femmes de 75 ans et plus, d’après les données du Groupement des assureurs automobiles (GAA).

Avec une hausse de 31 % du nombre de véhicules assurés entre 2015 et 2019, les femmes de cette tranche d’âge devancent ainsi les hommes de 75 ans et plus, avec une hausse de 23 % pour la même période.

Selon le GAA, c’est d'autant plus surprenant puisqu'en comparaison, le nombre de véhicules assurés par des femmes de moins de 25 ans a diminué de 8 %, et le nombre pour les hommes de cette tranche d’âge a diminué de 7 %, durant cette même période.

Des tendances complètement opposées entre les jeunes automobilistes et les plus âgés.

Anne Morin, responsable des affaires publiques, GAA

On se souvient d’une époque pas si lointaine où c’étaient surtout les pères de famille qui s’occupaient du véhicule, indique Anne Morin, responsable des affaires publiques pour le Groupement des assureurs automobiles.

Mais vraiment, c’est de voir que la diminution chez les jeunes, alors qu’on pourrait penser à première vue que le nombre de nouveaux jeunes propriétaires de véhicules pourrait augmenter, ajoute-t-elle.

Plus de collisions chez les 24 ans et moins

Les données recueillies par le GAA démontrent aussi que les conducteurs de 24 ans et moins, hommes ou femmes, affichent une fréquence de réclamations pour une collision plus élevée que celle des autres groupes d’âge.

De façon générale, plus les automobilistes sont âgés, moins ils ont d’accident. Vers 65 ans, la fréquence de sinistres augmente un peu, mais rien en comparaison avec les plus jeunes, précise Mme Morin.

La fréquence de collision pour l’ensemble des automobilistes est de 4,72 %. Elle grimpe respectivement à 11 % et à 9 % chez les hommes et femmes de 16 à 20 ans et à 8 % et à 7 % chez les 21-24 ans, souligne le GAA dans un communiqué.

Le Groupement des assureurs automobiles est mandaté par l’Autorité des marchés financiers pour tenir ce genre de statistiques, qu’il partage avec le public chaque année.

Au Québec, les automobilistes doivent obligatoirement se doter d’une assurance en responsabilité civile pour se déplacer avec leur véhicule.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !