•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des vitraux fracassés.

Des vitraux ont été cassés.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

L'église Saint-Jacques d'Arvida, qui a été convertie en salle de spectacles pour la troupe Québec Issime et qui sert aussi d'entrepôt, a été à nouveau la cible de vandales.

Plusieurs vitraux ont été fracassés et il faudra les faire refaire à grands frais par une compagnie spécialisée située à Montréal.

Le propriétaire des lieux, le producteur Robert Doré, est dans tous ses états. Il a d'ailleurs porté plainte à la police de Saguenay. Selon lui, les actes de vandalisme se répètent depuis un certain temps à Arvida et il souhaite que ça cesse.

L'église Saint-Jacques.

L'église Saint-Jacques est située dans le secteur d'Arvida.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

C’est insultant. C’est nos affaires, c’est notre bien, ça nous appartient. Ça appartient à Québec Issime, ça appartient à Robert Doré puis moi, c’est bien de valeur, je n’accepte pas de me faire briser mes affaires comme ça , dit-il.

Il soupçonne des jeunes du quartier et estime qu’il s’agit de gestes complètement gratuits.

Par ailleurs, des jeux d'eau situés dans un parc derrière l’École polyvalente Arvida ont aussi été vandalisés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !