•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'accusation contre un policier après un accident qui a tué une mère et trois enfants

Un véhicule écrasé sous un poteau sur les lieux d'un accident.

En tout, quatre véhicules ont été impliqués dans l'accident du mois de juin.

Photo : CBC/Grant Linton

Radio-Canada

L'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario, chargé de l'enquête, n'a trouvé aucun motif pour accuser le policier impliqué dans une poursuite policière qui a précédé l'accident mortel qui a décimé la famille Ciasullo.

La collision a coûté la vie à une femme et à ses trois fillettes à Brampton, en juin.

L'Unité provinciale des enquêtes spéciales (UES) a été saisie de l'enquête parce qu'un agent de la Police régionale de Peel se trouvait dans le secteur au moment de l'accident.

Portrait de famille de Karolina Ciasullo et de ses trois filles.

Karolina Ciasullo et ses trois filles, Klara, Lilianna et Mila, ont été tuées lorsque leur VUS a été percuté par un autre véhicule.

Photo : GoFundMe

Le 18 juin, Karolina Ciasullo se trouvait avec ses trois filles dans une Volkswagen qui a été frappée de plein fouet par l'Infiniti G35 de l'accusé, Brady Robertson, près des rues Torbram Road et Countryside Drive, à Brampton.

Comme le conducteur de l'Infiniti tentait d'échapper à une voiture de police au moment de l'accident, l'UES a été avisée et a ouvert une enquête. Le directeur de l'Unité des enquêtes spéciales, Joseph Martino, a conclu qu'il n'y avait aucun motif raisonnable de croire que l'agent ait commis une infraction criminelle en lien avec la collision.

Communiqué de presse de l'UES en date du 21 octobre

Cette conclusion survient quatre mois après la tragédie.

La conductrice avait 37 ans et ses fillettes, Klara, Lilianna et Mila, étaient âgées de 6, 3 et 1 an respectivement.

Le suspect, Brady Robertson, 20 ans, s'est vu refuser une libération sous caution en attendant son procès. Il est accusé de quatre chefs de conduite dangereuse ayant causé la mort et quatre chefs de conduite avec facultés affaiblies.

Le chien de garde des services policiers en Ontario enquête sur les interactions avec la police impliquant des blessures graves, des morts ou des agressions sexuelles.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !