•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La directrice financière de Jeff Callaway réprimandée

Jeff Callaway s'adresse aux médias qui tiennent micros et caméras.

Jeff Callaway a reçu 94 385 $ de dons pendant sa campagne.

Photo : CBC / Glenn Francey

Audrey Neveu

Le directeur général des élections de l'Alberta, Glen Resler, a publié une lettre de réprimande contre la directrice financière de Jeff Callaway, Lenore Eaton, pour avoir accepté des contributions financières n'appartenant pas au donateur. Jeff Callaway aurait utilisé des prête-noms pour financer illégalement sa campagne lors de la course à la direction du Parti conservateur uni, en 2017.

La lettre de Glen Resler n’a toutefois pas été rendue publique.

Mme Eaton maintient son innocence et nie qu’elle a été au courant de contributions financières illégales, affirme son avocat, Cory Wilson. Elle s’est portée bénévole pour une campagne et faisait confiance aux personnes qui étaient autour d’elle.

À l’automne 2019, Lenore Eaton a été condamnée à payer une amende de 10 000 $ pour avoir sciemment fait de fausses déclarations sur les états financiers de la campagne de Jeff Callaway et avoir omis de déclarer un don illégal de 7600 $ d’Energize Alberta, une entreprise dont elle était aussi la directrice financière. En Alberta, les entreprises n’ont pas le droit de faire de contributions financières à un parti ou à un candidat politique.

Avant que son poste ne soit aboli par le gouvernement de Jason Kenney, le commissaire aux élections de l'Alberta a remis plus de 200 000 $ en amendes à une douzaine de personnes en lien avec cette affaire.

Les enquêtes du commissaire ont été reprises par le directeur général des élections. La Gendarmerie royale du Canada a également ouvert une enquête criminelle pour fraude dans cette affaire.

Il a été impossible de communiquer avec Mme Eaton pour un commentaire avant de publier ce texte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !