•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD de la Saskatchewan s'engage à réduire le nombre d'élèves par classe

Ryan Meili à son arrivée au débat des chefs du 14 octobre (archives).

En plus de réduire le nombre d’élèves dans les classes, le NPD s’engage à fournir des directives « plus claires » aux écoles en cas d’éclosions dans leur établissement, dit également le parti.

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan s’engage à réduire le nombre d’élèves par classe s’il est porté au pouvoir le 26 octobre. Cette promesse de 125 millions de dollars entraînera notamment l’embauche de milliers de personnes supplémentaires dans le réseau scolaire.

Ce sont 1000 enseignants, 700 assistants pédagogiques et 400 surveillants que le NPD compte embaucher pour mener à terme cet engagement.

Devant la recrudescence du nombre de cas de COVID-19 dans la province, réduire le nombre d’élèves par classe s’avère nécessaire pour limiter la propagation du virus, estime le candidat néo-démocrate de la circonscription de Saskatoon Eastview, Matt Love.

En tant qu’enseignant, je sais que les salles de classe étaient déjà surpeuplées avant la COVID-19. [...] Le Parti saskatchewanais a fait des coupes de 54 millions de dollars dans nos écoles. Les élèves méritent mieux que ces coupes pendant une pandémie.

Matt Love, candidat du NPD dans la circonscription de Saskatoon Eastview

Un gouvernement néo-démocrate travaillera avec les parents, les divisions scolaires et la santé publique afin de rendre les écoles plus sécuritaires, peut-on lire dans le communiqué du parti.

En plus de réduire le nombre d’élèves dans les classes, le NPD s’engage à fournir des directives plus claires aux écoles en cas d’éclosions dans leur établissement, dit-on également.

Il est aussi question d’identifier, en collaboration avec les divisions scolaires, les espaces à proximité des écoles qui peuvent accueillir des élèves en cas d’éclosion.

Augmentation des coûts pour les soins à domicile?

Un peu plus tôt ce matin, le chef du NPD, Ryan Meili, a lancé une flèche au Parti saskatchewanais, qu’il accuse d’avoir augmenté les coûts pour les soins à domicile.

Depuis le 1er octobre, les frais pour de tels services ont été haussés par l’Autorité de la santé de la Saskatchewan. Les personnes âgées doivent désormais débourser 300 $ de plus par année, dit-il.

En temps de pandémie, lorsque les personnes âgées et leur famille ont plus que jamais besoin d’aide, c’est carrément dangereux, a illustré le chef néo-démocrate.

Au début du mois, Ryan Meili s’est engagé à offrir les meilleurs soins à domicile du Canada aux aînés saskatchewanais pour leur permettre de vivre de façon autonome.

Pour y parvenir, il a promis l’embauche de 700 personnes, chargées par exemple des soins médicaux, de la cuisine et du nettoyage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !