•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cas de COVID-19 confirmé à la mine Raglan

La mine Raglan, au Nunavik

La mine Raglan, au Nunavik (archives)

Photo : mineraglan.ca

Radio-Canada

Un cas de COVID-19 a été rapporté à la mine Raglan de Glencore, située au nord du Nunavik. Un employé a reçu un résultat positif lors d'un test de dépistage systématique mardi.

L'employé a été placé en isolement, avant d'être évacué du site le plus rapidement possible.

Les personnes qui ont été en contact avec cette personne ont également été placées en isolement préventif.

Plusieurs mesures sont mises en place pour éviter la propagation du virus au site minier, comme l'explique Céliane Dorval, coordonnatrice principale aux communications à la mine Raglan.

On s'assure toujours de faire un suivi 48 heures à l'avance, donc on fait un questionnaire de santé. On appelle tous les travailleurs. Ensuite, quand les gens arrivent à l'aéroport, ils ont un questionnaire à remplir et il y a également une prise de température corporelle. Ça nous permet de s'assurer que les gens qui se rendent au site sont en bonne santé. Rendu au site minier, il y a le test virologique qui est effectué pour tous les travailleurs, indique-t-elle.

Les employés de la mine Raglan voyagent à partir de Rouyn-Noranda, Montréal et Québec.

Des employés du Nunavik sont également de retour sur le site minier depuis septembre dernier et sont testés la veille de leur départ vers leur communauté, afin d'éviter la transmission au sein des communautés inuites.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !