•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 160 personnes de l’École de l'Anse-au-sable de Kelowna en quarantaine

Trois jeunes d'âges différents marchent vers l'école avec des sacs à dos. Ils portent chacun un masque non médical et sont habillés pour le temps froid avec un manteau et une tuque.

Les personnes concernées doivent s'isoler pendant 14 jours.

Photo : Getty Images / Imgorthand

Une éclosion de cas de COVID-19 est en cours à l’École de l'Anse-au-sable, à Kelowna, selon les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique. Afin d’éviter la propagation du virus, 160 membres de la communauté de l’école sont en quarantaine.

C’est la première éclosion dans un établissement scolaire francophone et dans une école de la province.

La régie de la santé de l’Intérieur de la Colombie-Britannique a fait part de l'éclosion dans une lettre envoyée aux parents.

Les élèves et le personnel de la maternelle à la 2e année ainsi que « les élèves de la classe de M. Adrien » devront demeurer à la maison et s’isoler jusqu’au 4 novembre inclusivement, a indiqué la régie de la santé dans la lettre.

La régie de santé de l’Intérieur a par la suite donné plus de détails sur l’éclosion du virus au sein de l’établissement scolaire. Elle a recensé trois jours où des personnes à l’École de l'Anse-au-sable auraient pu être exposées au virus, soit les 13, 14 et 15 octobre dernier.

Des élèves de 2e-3e année de l'école francophone de l'Anse-au-sable de Kelowna, assis en cercle sur le plancher de la classe, participent à une activité en français.

Des élèves de 2e-3e année de l'école francophone de l'Anse-au-sable de Kelowna, participent à une activité en français.

Photo : Radio-Canada / Jacqueline Landry

Le communiqué explique qu'autant de gens sont touchés parce que des membres de la communauté scolaire appartenant à une cohorte se sont mélangés à des membres d'autres cohortes.

Une histoire de bulles qui éclatent

Julien Gibon, président de l'association des parents d'élèves de l'École de l'Anse-au-sable à Kelowna, a deux enfants au sein de l’établissement. Il explique que seulement sa fille fait partie de la bulle des enfants qui auraient pu être en contact avec les cas de COVID-19 et doit par conséquent s’isoler.

Si le père de famille suit rigoureusement les directives des autorités sanitaires, il explique que cette nouvelle a généré de l’anxiété chez ses enfants : Il y a eu un petit peu d'inquiétude et beaucoup de questions, dit-il.

Joline Bussiere a également deux enfants qui sont scolarisés à l’École de l'Anse-au-sable. Elle n’est pas surprise que le virus ait fait acte de présence dans l’établissement.

Il y a des centaines d'enfants et puis ils rentrent chez eux pour jouer avec leurs voisins et leurs amis et les membres de leur famille dans ces bulles, il y a des bulles partout, affirme-t-elle.

L'école reste ouverte

La fermeture de l’établissement scolaire n’est pour le moment pas envisageable, bien que Michel St-Amant, directeur général du Conseil scolaire francophone l'ait envisagée.

On a gardé l'école ouverte parce que la direction de l'école a pu trouver le personnel nécessaire pour aujourd'hui, mais c'est vraiment une journée à la fois, explique Michel St-Amant.

Les nouvelles mesures sanitaires mises en place au sein de l’établissement ne concernent pas les élèves de la 3e à la 12e année. Selon les autorités compétentes, les autres élèves peuvent continuer de fréquenter l’école et assister aux cours réguliers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !