•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ensemble de la Mauricie passe au rouge

Paysage d'automne devant un hôpital.

L'ensemble de la Mauricie passe au rouge.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

L'ensemble de la Mauricie passera du palier orange au rouge, a annoncé mercredi le gouvernement du Québec. La ville de Trois-Rivières était la seule MRC à se trouver déjà dans ce palier d'alerte.

Les MRC de Maskinongé, de Shawinigan, des Chenaux, de La Tuque et de Mékinac basculent ainsi dans le palier d'alerte maximale. Les restaurants et bars des nouveaux secteurs concernés devront donc fermer le samedi 24 octobre.

Les changements pour les écoles et milieux sportifs seront effectifs le lundi 26 octobre.

L'ensemble de la région sociosanitaire de la région Mauricie‑et‑Centre‑du‑Québec passera donc au rouge.

Québec dénote de nombreux déplacements entre des secteurs se trouvant au palier orange vers des secteurs au palier rouge. Selon la santé publique, ces déplacements contribuent à la transmission accrue entre les communautés. Les autorités rappellent de limiter au minimum les déplacements non essentiels.

On observe une hausse préoccupante des cas et de la transmission communautaire dans les autres secteurs de la région de la Mauricie, et c’est pourquoi les autorités de la santé publique ont recommandé ce changement pour l’ensemble des MRC. J’en profite pour rappeler que même si votre région se trouve toujours à un palier inférieur, soit jaune ou orange, nous vous demandons de faire aussi un effort et de limiter vos contacts, a souligné le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé par voie de communiqué.

Les écoles prêtes

Le Centre de services scolaire de l'Énergie se dit prêt à passer en zone rouge.

Certains établissements scolaires du territoire ont déjà commencé à envoyer des lettres aux parents cet après-midi avec les nouvelles mesures.

Dès lundi, tous les élèves du secondaire devront porter un masque en tout temps.

Les élèves de secondaire 4 et 5 seront une journée sur deux à l'école. Le reste du temps, ils auront des cours à distance.

Le Centre de services se préparait depuis le printemps à l'éventualité de devoir donner des cours à distance.

Ce sont 63 % des élèves du territoire qui sont considérés comme en milieux défavorisés.

Ainsi, le Centre s'est doté de 2643 nouveaux appareils informatiques pour pouvoir les prêter aux élèves qui en auraient besoin. Des cartes SIM, clés Internet mobile et modems ont aussi été achetés pour les jeunes qui n'ont pas Internet à la maison.

On assure que tous les équipements sont déjà dans les écoles.

Les maires déçus

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, déplore que plusieurs commerces de sa municipalité doivent fermer leurs portes en raison du changement de palier.

J'aurais aimé quand même que nos restaurants qui se sont mis au diapason depuis plusieurs mois restent ouverts. J'aurais aimé que nos gymnases aussi restent ouverts. Les gens se lavaient les mains et faisaient attention. Il faut que les gens bougent aussi! C'est important pour le moral, souligne M. Deshaies.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, s'explique pour sa part mal cette décision, puisqu'on recense peu de nouveaux cas sur le territoire de sa ville.

Je suis profondément déçu de la décision qui a été prise. Le constat que j'ai fait au cours des derniers jours, c'est que le nombre de cas est sensiblement bas, même chose pour Mékinac, Maskinongé et les autres. Jusqu'à maintenant, la santé publique ne s'est pas trompée très souvent, estime-t-il. Elle avait prévu la deuxième vague, elle avait prévu une montée plus importante dans certains secteurs, alors on va leur faire confiance et surveiller ça.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !