•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Croix-Rouge à pied d’œuvre à Lac-Mégantic

Un employé de la Croix-Rouge devant le CSSS du Granit, à Lac-Mégantic.

Du renfort de la Croix-Rouge est arrivé mercredi au CSSS du Granit, à Lac-Mégantic.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Du renfort de la Croix-Rouge est arrivé au CSSS du Granit, à Lac-Mégantic, dont le CHSLD est aux prises avec une éclosion de COVID-19 depuis plus d’une semaine.

Huit employés de la Croix-Rouge et deux gestionnaires sont arrivés mercredi. Une seconde équipe composée de dix personnes se rendra sur place vendredi.

Ces effectifs supplémentaires ne travailleront pas auprès de personnes atteintes par la COVID-19.

Notre mission est de venir supporter les équipes en les aidant sur des tâches légères comme apporter les cabarets, faire de la surveillance et de la sociabilisation avec les résidents, explique Thibault Dachicourt, gestionnaire adjoint à la Croix-Rouge canadienne.

Pour Sylvie Quenneville, directrice adjointe à la direction du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, cette aide est une bouffée d’air frais pour les employés du CHSLD du CSSS du Granit. Ils vont pouvoir davantage dédier les soins à la personne [au lieu] d’être obligés de s’éparpiller. Même si on veut les remplacer, ce n’est pas toujours possible. Avoir des gens qui s’occupent d’autres tâches, ça vient leur libérer du temps, souligne-t-elle.

Ces employés de la Croix-Rouge seront en poste pendant un mois.

Jusqu’à présent, 20 usagers et 12 employés ont contracté la COVID-19.

Le CHSLD, qui faisait déjà face à une pénurie de main-d’œuvre en raison de la pandémie, a demandé du renfort pour soutenir les effectifs, qui se battent contre l'éclosion depuis une semaine.

D'autres éclosions

Par ailleurs, un autre complexe pour personnes âgées de Lac-Mégantic est touché par une éclosion de COVID-19.

Quatre résidents et un employé du Manoir Salaberry ont reçu un diagnostic positif.

Trois entreprises de l'Estrie connaissent également une éclosion, soit une dans la RLS de la Pommeraie, des Sources et de la Haute-Yamaska, de même qu'une à Sherbrooke.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !