•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un hôtel à Edmundston invite les snowbirds

L'Hôtel Grey Rock, à Edmundston

L'Hôtel Grey Rock, à Edmundston

Photo : Gracieuseté

L'hôtel Grey Rock à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, tente de s'ajuster à la réalité de la COVID-19 en s'adressant à une nouvelle clientèle.

Les dirigeants de l'établissement se sont demandé où certains snowbirds, ces retraités canadiens qui passent habituellement l'été ici et l'hiver dans le sud des États-Unis, allaient passer l'hiver.

C'est un forfait à partir de 1750 $ par mois, qui inclut une de nos suites tout équipées, qui a une cuisinette, une partie salon, une partie chambre, une salle de bains et tout ça, explique la directrice générale, Annie Couture. Il y a aussi le stationnement pour le véhicule récréatif.

Une des chambres de l'hôtel

Une des chambres de l'hôtel

Photo : Gracieuseté

Les responsables de l'hôtel se sont demandé comment ils pourraient faire pour attirer une clientèle qu'ils n'auraient pas en temps normal.

Ceux qui vivent tout le temps dans leur véhicule récréatif, que font-ils, alors qu'ils n'ont pas de bail ou de résidence fixe? s'interroge Annie Couture. On s'est dit qu'on allait essayer d'attirer cette clientèle-là qui loue au mois et sans bail et sans obligation non plus.

La cuisinette dans l'une des suites de l'hôtel

La cuisinette dans l'une des suites de l'hôtel

Photo : Gracieuseté

L'Hôtel Grey Rock est un nouvel établissement situé tout près du casino et qui a ouvert ses portes en juin dernier, en pleine pandémie.

Les taux d'occupation ne sont pas ce qu'on aurait souhaité, ajoute Mme Couture. Donc, il faut vraiment se retrousser les manches, trouver des idées et se demander qui pourrait avoir besoin de nos services et aussi comment on fait pour les atteindre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !