•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conférences pour vulgariser les droits linguistiques au Manitoba

Le palais de justice de Winnipeg.

Les quatre conférences sur les droits linguistiques au Manitoba sont réparties entre octobre et décembre.

Photo : Radio-Canada / Bert Savard

Une série de conférences de vulgarisation sur les derniers développements concernant les droits linguistiques au Manitoba commence jeudi.

Réparties sur trois mois et organisées par l’Association des juristes d’expression française et la Société du Barreau du Manitoba, les quatre conférences porteront, entre autres, sur les garanties linguistiques, la modernisation du droit de la famille et l’actualisation des cadres législatifs ou encore les politiques concernant les langues officielles au niveau fédéral et provincial et à la Ville de Winnipeg.

Ces tables rondes, accessibles en ligne, sont destinées à deux auditoires en particulier, selon Guy Jourdain, le directeur général de l’Association des juristes d’expression française.

Guy Jourdain.

Guy Jourdain est le directeur général de l'Association des juristes d'expression française du Manitoba

Photo : Radio-Canada

On vise les juristes d'expression française, mais aussi le grand public francophone. On veut rendre ça large et rendre les activités accessibles pour tout le monde, développe-t-il.

Le droit de la famille, notamment, pourrait particulièrement intéresser le grand public. On sait que la modernisation du droit de la famille est un grand chantier sur lequel plusieurs intervenants travaillent en ce moment, rappelle Guy Jourdain.

Des intervenants au passé diversifié

Les conférenciers choisis pour l'événement viennent d’horizons différents. Outre des avocats, il y aura aussi des représentants des Métis, de la province, notamment par la présence de la directrice générale du Secrétariat aux affaires francophones, ou encore de la Ville de Winnipeg.

On voulait avoir un mélange et trouver un équilibre entre des gens qui sont issus du milieu universitaire, des milieux gouvernementaux et du milieu communautaire, explique le directeur général de l’Association des juristes d’expression française.

Cette diversité doit permettre ainsi aux tables rondes d’être des activités de sensibilisation et de vulgarisation. Ça ne sera pas un exposé technique ou aride, promet Guy Jourdain.

Ailleurs sur le web :

La première table ronde a lieu jeudi de 12 h à 13 h 30. Il faut s’inscrire (il n’y a pas de limite) et elle sera visible sur le site de la Société du Barreau du Manitoba (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !