•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé mentale et pandémie : plus de services pour les enfants et les jeunes de l'Ontario

La province remarque une hausse de la demande d’aide en santé mentale pour les jeunes et les enfants depuis le début de la pandémie.

Silhouette d'un jeune assis sur une plance à roulette.

La Colombie-Britannique cherche à freiner la crise de surdoses qui ravage les communautés de la province depuis des années.

Photo : Shutterstock / Novikov Alex

Radio-Canada

Pour répondre à la demande croissante de services en santé mentale et de lutte contre les dépendances, l'Ontario investit 24,3 millions de dollars pour entre autres embaucher du personnel supplémentaire et améliorer l'accès aux services de thérapie. Cette annonce survient alors que les enfants et les jeunes demandent de plus en plus d'aide depuis la pandémie.

Ce financement servira à mettre en place de nouveaux programmes pour la gestion du stress, de la dépression et de l'anxiété, et s'attaquer aux troubles alimentaires et aux autres problèmes auxquels se heurtent les enfants et les jeunes.

Nous constatons une augmentation des appels vers les lignes téléphoniques d'aide aux enfants et ConnexOntario depuis le début de la crise sanitaire.

Christine Elliott, ministre de la Santé

La pandémie de COVID-19 a montré que nous devons faire plus pour répondre aux besoins de santé mentale et de toxicomanie de la population ontarienne, particulièrement des jeunes Ontariens, dit la ministre de la Santé, Christine Elliott, lors d'un point de presse mercredi.

Elle a ajouté que les enfants et les jeunes luttent contre l'isolement et l'incertitude concernant leurs études et leur avenir.

[Cette aide] est plus nécessaire que jamais.

Christine Elliott, ministre de la Santé

De ce financement (Nouvelle fenêtre), 11 millions de dollars iront à plus de 80 fournisseurs de services de santé mentale destinés aux enfants et aux jeunes, selon le gouvernement Ford, afin d'accroître leur offre de services.

Près de 4 millions de dollars seront destinés à la création d'un nouveau programme lié aux troubles alimentaires.

Un autre 2 millions de dollars permettra de déployer un programme ontarien de psychothérapie structurée pour les familles, les enfants et les jeunes et un million de dollars ira aux services de santé mentale pour les enfants et les jeunes prodigués dans des établissements collectifs.

Je sais que la pandémie a engendré des défis pour beaucoup de nos enfants et de nos jeunes, écrit le premier ministre Doug Ford, par voie de communiqué.

Je veux m'assurer qu'il y a toujours quelqu'un prêt à vous écouter et à vous fournir une aide experte. Nous devons nous soutenir et nous aider les uns les autres afin de traverser cette période difficile, ajoute-t-il.

Le gouvernement Ford dit vouloir s’assurer que les ressources nécessaires sont disponibles pour combler la demande grandissante de services dans ce contexte de pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !