•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des amendes de 1296 $ pour non-respect des ordonnances sur la COVID-19

Brian Pallister assis à un bureau

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Le premier ministre du Manitoba Brian Pallister annonce des « mesures supplémentaires pour appuyer les Manitobains et limiter la propagation de la COVID-19 ».

À compter d’aujourd’hui, les amendes pour les personnes qui ne respectent pas les ordonnances de la santé publique, qui étaient jusqu’ici de 486 $, passent à 1296 $. Les entreprises voient les amendes passer de 2542 $ à 5000 $.

Ces nouvelles amendes aideront à sauver des vies. Elles aideront à redémarrer notre économie. Elles aideront les petites entreprises à se remettre sur pied.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

De nouvelles ordonnances de la santé publique, annoncées la semaine dernière par le médecin hygiéniste en chef de la province Brent Roussin, sont entrées en vigueur ce lundi.

Le Manitoba devient la deuxième juridiction la plus sévère au pays en matière de pénalités liées à la COVID-19, selon le gouvernement.

On est tous fatigués, frustrés, tannés par la COVID, mais il faut y faire face et pratiquer les directives de manière diligentes, affirme le premier ministre.

La hausse du nombre de cas dans la région de Winnipeg a été causée par des personnes qui se rencontrent, parfois même si elles sont symptomatiques, rappelle-t-il. 

« Ces personnes mettent leur santé en danger, mais elles mettent également en péril la santé personnelle et financière de tous les Manitobains », ajoute Brian Pallister 

Le premier ministre soutient que l’augmentation des amendes fait suite aux demandes des propriétaires de petites entreprises qui veulent s’assurer de la sécurité de leurs employés et de leur clientèle. 

Le gouvernement provincial est également en train de revoir les règlements pour permettre aux agents municipaux de contribuer à l'application des ordonnances de santé publique et d'urgence de la province.

Selon Brian Pallister plus de 130 agents, de diverses instances, pourraient être  affectés pour faire respecter ces nouvelles sanctions. 

En réaction à ces nouvelles sanctions, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) Wab Kinew croit qu’il serait avantageux de prioriser l’aide financière aux petites entreprises et d’offrir des jours de congé de maladie payé aux travailleurs garantis par le gouvernement.

Selon le chef de l’opposition, cette dernière initiative éviterait des situations comme les cas de COVID-19 rapportés à la coopérative Exceldor de Blumenort, anciennement la coopérative fermière Granny's Poultry, où près d’une trentaine d’employés ont été infectés par la COVID-19. 

En date du 12 octobre, 134 contraventions ont été données pour non-respect des ordonnances relatives à la COVID-19.

Mercredi, 135 nouveaux cas ont été annoncés au Manitoba.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !