•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un employé d'Olymel meurt moins de 24 h après un résultat positif à la COVID-19

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
L'usine d'Olymel à Vallée-Jonction

Le reportage de Marc-Antoine Lavoie

Photo : Radio-Canada

L’usine d’Olymel à Vallée-Jonction compte plusieurs dizaines d’employés atteints de la COVID-19 et la direction déplore le décès d’un employé de longue date qui avait reçu un résultat de test positif mardi.

La famille d’Alain Grenier, 65 ans, juge qu’il est clair qu’il a attrapé la COVID-19 à l’abattoir Olymel et que beaucoup de questions demeurent sans réponse. Dans un message envoyé à Radio-Canada, la famille précise que le grand-papa aimant [...] est mort dans la nuit dans son sommeil à l’hôpital moins de 24 heures après avoir reçu son résultat de test positif.

Le responsable des communications chez Olymel, Richard Vignault, indique qu’une enquête a été ouverte pour déterminer la cause exacte du décès. C'est triste. C'est un monsieur qui travaillait chez nous depuis fort longtemps et qui faisait partie de la famille pour ainsi dire.

Selon le président du syndicat des employés de l’usine, 80 employés ont contracté la COVID-19 dans les derniers jours. Martin Maurice précise que 160 employés ont été testés au début de la semaine.

La santé publique, avec les cas qu'il y avait dans l'usine, on avait une trentaine de cas en début de semaine, ils ont décidé de venir faire un dépistage de masse. Il s’attend donc à ce que le bilan s’alourdisse davantage quand tous les tests auront été analysés.

Martin Maurice, président du syndicat des employés d'Olymel à Vallée-Jonction.

Martin Maurice, président du syndicat des employés d'Olymel à Vallée-Jonction

Photo : Radio-Canada

On a un décès, on a full de personnes qui ont la COVID. Ça ne diminuera pas dans les prochains jours, je pense que ça va aller en augmentant.

Martin Maurice, président du syndicat des employés d'Olymel à Vallée-Jonction

Fermeture temporaire?

Le président du syndicat réclame des actions de la part des membres de la direction. Il faut qu’il se passe quelque chose. Je pense que pour régler la situation ici à l’usine, ça prendrait peut-être bien une fermeture de deux semaines pour s’assurer qu’il n’y a plus de cas.

Il affirme aussi que certaines mesures adoptées lors de la première vague ont été mises de côté, comme la restriction des heures supplémentaires pour éviter les contacts entre les employés effectuant différents quarts de travail.

Pour l’instant, les dirigeants d’Olymel n’ont pas l’intention de fermer l’usine de Vallée-Jonction, pas même temporairement. On n’a pas encore tous les résultats des personnes. Il se pourrait que ça change encore et que ça évolue. [...] Une fermeture complète ou temporaire n’est pas encore envisagée.

Le responsable des communications ajoute qu’Olymel travaille en étroite collaboration avec le syndicat de l’usine, la santé publique et la CNESST pour s’assurer de la sécurité des employés et mettre fin à l’éclosion.

[VIDÉO] Pourquoi la COVID s'y répand-elle aussi vite?

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Jean-François Blanchet et Bruno Savard sur le plateau du Téléjournal Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !