•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remaniement de responsabilités au PQ : plusieurs dossiers changent de main

Les Affaires municipales reviennent à Pascal Bérubé, l'Économie à Méganne Perry Mélançon et les Affaires autochtones à Martin Ouellet.

Pascal Bérubé, entouré de Martin Ouellet, Harold Lebel et d'autres députés péquistes.

Sept des neuf députés péquistes ont leur circonscription dans l'Est-du-Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les députés péquistes de l'Est-du-Québec ont appris cette semaine leurs responsabilités au sein du cabinet fantôme du nouveau chef Paul Saint-Pierre Plamondon.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, se voit confier les dossiers des affaires municipales, de la culture et des communications en plus de conserver ses fonctions de chef parlementaire.

Celui qui a occupé le rôle de chef intérimaire avant l’entrée en fonction de M. Saint-Pierre Plamondon affirme que la bonne collaboration entre le gouvernement et les élus municipaux suscitera particulièrement son attention.

Pascal Bérubé, accompagné par Joël Arseneau, lors d'un point de presse à l'Assemblée nationale.

Pascal Bérubé était auparavant porte-parole du troisième groupe d'opposition en matière d’affaires autochtones (archives).

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

On compte sur le ministère des Affaires municipales pour être un partenaire actif et équitable [avec les municipalités]. On ne voudrait pas que le gouvernement soit tenté de favoriser des intérêts politiques dans le choix de ses projets , indique-t-il.

M. Bérubé se dit également préoccupé par le statut des artistes en période de pandémie.

Quand on regarde toutes les mesures qu’on impose au monde culturel et qu’on n’impose pas à d’autres secteurs, il y a matière à se questionner.

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

La députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, hérite des dossiers sur la relance de l'économie et sur la lutte contre le racisme.

Mme Perry Mélançon espère d’ailleurs apporter la voix de la jeunesse dans les débats économiques.

De plus en plus, on voit que la jeune génération veut prendre de la place et avec raison! Il y a de belles idées qui en ressortent et les jeunes veulent beaucoup emprunter le virage vert. Il y a vraiment des opportunités de prendre ce virage vert dans l’économique, illustre-t-elle.

La députée de Gaspé soutient que la relance de l'économie ne passe pas uniquement par la construction d'infrastructure.

Elle cite en exemple le projet Apuiat et celui l’Alliance éolienne de l’Est, qui pourraient entraîner des bénéfices nets de 35 à 40 millions de dollars par année.

[Le projet de loi 66] ne va pas assez loin. Ça ne peut pas juste être par le béton qu’on va rebâtir toute une économie, toute une société. On veut pouvoir pousser les projets environnementaux. On sait qu’en Gaspésie, on a beaucoup d’expertise dans ce domaine-là , martèle-t-elle.

Plan rapproché de Méganne Perry Mélançon.

Méganne Perry Mélançon, députée péquiste de Gaspé (archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le dossier de l’économie ayant été repris par Mme Perry Mélançon, le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, prendra celui des affaires autochtones et de la sécurité publique. 

Il dit avoir lui-même souhaité ces changements.

C’était le geste à poser aussi de permettre à Méganne, qui est une étoile montante dans notre équipe, de prendre la place, de prendre la parole au sein du PQ pour cette relance économique tournée vers l’économie verte et tournée vers la jeunesse, conçoit-il.

Parmi les autres députés de l'Est-du-Québec, le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, veillera notamment sur les dossiers qui concernent la santé mentale et la solitude.

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, est quant à lui devenu responsable de l'agriculture, des forêts, des pêcheries et du développement régional.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !