•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Île-du-Prince-Édouard peut-elle devenir carboneutre d'ici 2040?

Dennis King donne une conférence de presse.

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, souhaite que la province devienne carboneutre d'ici 2014.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Dennis King n'a pas peur des mots. Selon lui, la province peut devenir carboneutre d'ici 2040.

Ce projet ambitieux ferait de l'Île-du-Prince-Édouard la première province à atteindre ce but au pays, 10 ans avant l'objectif fixé par le gouvernement de Justin Trudeau pour le pays.

J'ai hâte de voir l'Île-du-Prince-Édouard devenir un leader environnemental, un leader dans une toute nouvelle économie souligne Dennis King.

Dans un document d'une vingtaine de pages, son gouvernement progressiste-conservateur souhaite se donner les moyens pour atteindre ce but. Et pour cela, il fait appel aux citoyens.

On connaît déjà des choses, maintenant on va fouiller tout autour de nous afin de déterminer nos axes de travaux pour atteindre notre objectif, explique le ministre de l'Énergie, Steven Myers.

Les pistes de réflexion pour le gouvernement sont les suivantes :

  • électrification des transports en commun;
  • meilleur accès aux véhicules électriques;
  • construction de bâtiments carboneutres.

Ce sont des souhaits, mais il est difficile aujourd'hui de donner plus de précisions sur la méthode ou sur le coût d'un tel projet.

On va dépenser ce qu'il faut, mais je ne vais quand même pas mettre en péril notre économie et mettre de côté les autres dépenses, affirme Dennis King.

L’annonce survient deux semaines avant une élection partielle importante pour la province dans la circonscription de Charlottetown-Winsloe. En cas de victoire des progressistes-conservateurs, Dennis King obtiendrait la majorité à l'Assemblée législative.

Peter Bevan-Baker.

Le chef du Parti vert de l'Île-du-Prince-Édouard, Peter Bevan-Baker, dit que le gouvernement s'était opposé l'an dernier à son plan similaire.

Photo : Radio-Canada

Il n’y aucun lien entre cette annonce et l’élection partielle, selon le premier ministre, mais le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker, n’en est pas convaincu. Il dit que le gouvernement s'était opposé l'an dernier à son plan similaire.

Je ne vois que de jolis mots, mais pas de plans réels. Il est temps d'agir, lance Peter Bevan-Baker.

D'ici là, le gouvernement étudiera les propositions des citoyens et il compte organiser des réunions dans les prochains mois.

D’après un reportage de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !