•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résidence Prescott et Russell : l’aide de la Croix-Rouge canadienne attendue avec impatience

Des voitures font la file à la Résidence Prescott et Russell.

Des employés de la Résidence Prescott et Russell à Hawkesbury ont fait la file mardi après-midi afin de subir un second test de dépistage pour la COVID-19 en moins de deux semaines.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

À Hawkesbury, la Résidence Prescott et Russell, qui est le théâtre d’une flambée de COVID-19 depuis le 9 octobre dernier, espère pouvoir compter sur l’aide de la Croix-Rouge canadienne d’ici la fin de semaine.

On essaie d’accélérer le pas. On aimerait que [les employés de la Croix-Rouge] entrent vendredi […]. Lundi, on trouve que c’est un peu tard. Ç'a déjà pris assez de temps, indique l’administrateur de l’établissement de soins de longue durée, Alexandre Gorman.

Lundi, l’organisme humanitaire s'est rendu sur les lieux pour procéder à une évaluation des protocoles de prévention et de contrôle des infections de l’établissement.

C’est juste de déterminer s’il y a des risques associés à déployer des employés. [Les employés de la Croix-Rouge] ont le droit de travailler en sécurité. […] C’est une question de due diligence [diligence raisonnable] , ajoute Alexandre Gorman.

Mardi, le foyer de soins de longue durée faisait état de 48 cas positifs, soit 31 résidents et 17 employés.

Une quinzaine de personnes sont maintenant guéries.

La Résidence Prescott et Russell déplore jusqu’à présent un décès lié au coronavirus.

La situation actuelle a sans contredit des répercussions sur les employés de la Résidence appelés à remplacer leurs collègues absents.

Les protocoles [sanitaires] qui ont été mis en place nous demandent plus de ressources humaines, mais dans les faits, on […] perd [des employés]. […] On utilise énormément nos employés qui s’en viennent fatigués, confie l’administrateur.

En attendant l’arrivée de la Croix-Rouge canadienne, l’établissement peut compter sur l’aide fournie par les paramédics des Comtés unis de Prescott et Russell qui, épaulés des collègues du Comté de Renfrew, ont procédé mardi à une deuxième séance de tests de dépistage en moins de deux semaines auprès des employés et des résidents.

Les résultats des tests devraient être connus au plus tard dans six jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !