•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de mini-maisons divise à Verner

Une illustration montrant des petites maisons.

L'organisme Genesis Village for Hope veut construire un « village » de mini-maisons pour accueillir des adultes à risque d'être sans-abri.

Photo : Genesis Village of Hope

Radio-Canada

Un projet de foyer de groupe pour jeunes adultes vulnérables à Nipissing Ouest n’a pas reçu l’aval du conseil municipal mardi soir alors que la décision a été repoussée, le temps d'obtenir plus d'informations sur l'impact environnemental. Le conseil a par ailleurs reçu une pétition signée par près de cent personnes qui s'opposent au projet.

L'organisme Genesis Village of Hope prévoit la construction de plusieurs petites maisons, d'un espace communautaire, d'une serre, d'une grange et d'installations récréatives sur le bord de la rivière Veuve et demande un changement de zonage dans le secteur Verner de la municipalité.

Le conseiller Léo Malette a déposé la demande de report, car il veut en savoir plus sur l'impact possible sur la rivière.

Le conseiller Denis Sénécal avait soulevé des inquiétudes semblables en septembre, en raison de la présence d’animaux.

La directrice générale de l'organisme, Niluka Johnson avait expliqué qu’il s’agirait seulement de petits animaux, comme des poules.

Un endroit pour des personnes qui ont besoin d'aide

Genesis Village of Hope offre de l’hébergement pour de jeunes adultes vulnérables, qui sont trop vieux pour être en famille d’accueil et qui n’ont pas d’autres endroits où vivre.

Cela inclut des Autochtones et des personnes avec une déficience intellectuelle légère.

Nous encourageons chaque jeune à acquérir de nouvelles habiletés, développer des outils et accéder à des ressources dont ils ont besoin pour croître et exceller, peut-on lire dans le document présenté au conseil municipal par Genesis Village of Hope.

La fondatrice et directrice générale de l’organisme explique que le mini village accueillera à la fois des gens du district de Nipissing et d’ailleurs en Ontario. Je veux certainement soutenir la communauté de Verner.

Une pétition signée par 91 résidents de la région, qui s’opposent au projet, a été envoyée à la Municipalité.

Le préambule de la pétition indique que les signataires s’inquiètent pour la sécurité de leur famille et de leur propriété. Aussi, pourquoi n’avons-nous pas été informés alors que c’est un gros projet?

La directrice générale de Genesis Village of Hope a assuré en septembre dernier, lors d’une réunion du comité de planification de la Municipalité, qu’il n’y a pas de craintes à avoir concernant la sécurité. C’est une de nos priorités.

Elle indique qu’elle et son conjoint compte habiter sur le site, et qu’il y aura du personnel de soutien 24 heures sur 24.

Je ne voudrais pas habiter dans un endroit où je ne serais pas en sécurité, et ça ne sera pas un problème.

Niluka Johnson, directrice générale de Genesis Village of Hope

Nous allons faire des évaluations et des entrevues. Nous n’allons pas laisser entrer n’importe qui sur la propriété , ajoute-t-elle.

Le couple accueille déjà des personnes à risque d’être sans-abri dans leur résidence. Mme Johnson raconte que pour l’instant l’expérience est positive.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !