•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des investissements et des questions au sujet des parcs provinciaux

Un paysage de la forêt boréale.

Le sentier qui mène aux rapides de Pine Point est un des plus populaires du parc provincial du Whiteshell.

Photo : Radio-Canada / Sylviane Lanthier

Radio-Canada

Le gouvernement manitobain a annoncé le 16 octobre un investissement de 16 millions de dollars pour améliorer les infrastructures et protéger l’environnement dans les parcs provinciaux. Voyage Manitoba publiait de son côté la semaine dernière un appel d’offres pour étudier la gestion de ces espaces verts. Le chef du Parti libéral craint que la province ne cherche à les privatiser.

La ministre de la Conservation et du Climat Sarah Guillemard indiquait dans un communiqué que les améliorations annoncées seront utiles pour plusieurs années, qu’il s'agisse de nouvel équipement pour le traitement de l’eau, d’améliorations aux terrains de jeux ou d’ajouts d’éléments qui rendent les plages plus accessibles.

Ces investissements permettront par exemple de mener les projets suivants :

  • La modernisation du système de traitement des eaux usées à Grand Beach : 900 000 $
  • Un système de traitement des eaux dans le secteur de Big Whiteshell : 950 000 $
  • Des améliorations au terrain de camping de Big Whiteshell : 200 000 $
  • Des améliorations à la route de la rive sud du lac Falcon : 3,1 millions $
  • Un système de traitement des eaux pour le camping du parc Birds Hill : 400 000 $

La province précise également qu’elle discute avec les propriétaires de chalets pour obtenir un nouveau modèle de tarifs, qui mettra fin au moratoire ayant imposé un gel des frais depuis 2016. Les propriétaires verront une augmentation de 2 % par an des tarifs et des baux pour leurs chalets au cours des trois prochaines années, jusqu’à ce qu’un nouveau modèle soit implanté. Cela ajoutera 25 $ à la facture moyenne d’un chalet à compter de 2021, selon la province.

Les parcs provinciaux ont joué un rôle inestimable pour les Manitobains pendant la pandémie et ces investissements en feront des destinations récréatives encore plus attrayantes pour les gens de partout dans la province, affirme Sarah Guillemard.

Mais le chef du Parti libéral du Manitoba et député de Saint-Boniface, Dougald Lamont, s’inquiète de l’avenir de certains parcs provinciaux, en raison d’un appel d’offres de Voyage Manitoba, lancé la semaine dernière.

C’est scandaleux! Un parc c’est un service public, au même titre qu’une bibliothèque. On ne s’attend pas qu’une bibliothèque fasse un profit.

Dougald Lamont, chef du Parti libéral du Manitoba

Voyage Manitoba veut évaluer 76 parcs provinciaux et étudier l'élaboration de nouveaux modèles administratifs pour ces espaces verts. À la suite de cette étude, le gouvernement provincial pourrait par exemple confier la gestion de certains parcs à un tiers ou encore déterminer des terrains qui pourraient être vendus.

Ce qu’ils proposent, c’est de détruire l’esprit des parcs et de détruire aussi la valeur des parcs, estime Dougald Lamont.

Il ajoute que les parcs sont importants pour préserver la nature sauvage et la biodiversité. Il faut également préserver l’accès public que l’on a, dit-il en entrevue à l’émission Le 6 à 9.

Dougald Lamont est d’avis que les partenariats avec les Premières Nations sont primordiaux. Il croit toutefois que le gouvernement manitobain envisage de confier la responsabilité des parcs provinciaux à des entreprises privées et, ainsi, éviter de devoir y investir plus d’argent.

Quelque 200 000 $ sont alloués pour cette analyse où le consultant retenu devra notamment établir une liste des 15 parcs provinciaux les plus rentables. L'étude doit aussi sonder les employés et les entreprises travaillant en ce moment dans les parcs, afin de recueillir leurs impressions.

Une autre stratégie pour les sentiers

Plus tôt ce mois-ci, l'augmentation de l’achalandage dans les parcs provinciaux a amené Parcs Manitoba à annoncer que la province voulait élaborer une nouvelle stratégie pour la création de sentiers et apporter des changements immédiats à certains lieux hautement fréquentés.

Parcs Manitoba dit vouloir créer de nouveaux sentiers pédestres, de nouveaux trajets de randonnées et avoir une meilleure gestion des zones à grande fréquentation. Pour ce faire, le personnel des parcs s'apprête à passer en revue les sentiers, les itinéraires de canotage et les emplacements de camping à travers la province.

Avec des informations de Patricia Bitu Tshikudi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !