•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première pêche d'huîtres locales au large de Sept-Îles

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
André Gauthier sourit à la caméra, il tient dans ses mains un récipient grillagé avec des huitres à l'intérieur.

André Gauthier est le propriétaire de La ferme maricole Purmer.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon

Radio-Canada

Pour la première fois, des Septiliens pourront déguster cette année des huîtres produites directement au large de la ville.

En dépit de la pluie, le copropriétaire de La ferme maricole Purmer André Gauthier et son employé René Bourque ont pris le large en direction de l’île Grosse Boule. C’est là qu’en septembre les deux mariculteurs ont mis à l’eau les 10 000 huîtres achetées toutes petites au Nouveau-Brunswick.

Deux hommes sont sur le bateau de pêche, penchés vers le fleuve pour recueillir les huîtres à l'aide de récipient grillagé.

Purmer souhaite déjà produire 50 000 huîtres de plus l'année prochaine en plus de faire naître ses propres huîtres.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon

En quelques semaines, ces huîtres sont arrivées à maturité en se gorgeant de l'eau nord-côtière.

Sandra Blais, maricultrice et copropriétaire de Purmer, explique qu'en raison de la pandémie, La ferme maricole n'a pas pu mettre à l'eau autant d'huîtres qu'elle le désirait.

Quand on est allés, c'était compliqué un peu avec le Nouveau-Brunswick, précise Sandra Blais en faisant référence à la bulle Atlantique, qui isole la province de Québec.

On a opté pour 10 000 huîtres et elles sont toutes vendues!

Sandra Blais, maricultrice et copropriétaire de La ferme maricole Purmer
Des récipients grillagés dans le fond du bateau sont remplis d'huîtres.

La ferme maricole Purmer a récolté près de 10 000 huîtres.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon

C'est en raison du fort nombre d'adeptes de l'huître dans la région que Purmer a décidé de se lancer dans la culture de ce fruit de mer, raconte Sandra Blais.

La maricultrice espère par là diversifier la production de sa ferme maricole, où elle cultive déjà des algues, des moules ainsi que des pétoncles.

Offrir des produits locaux

Grâce à cette initiative, Sandra Blais se réjouit d'encourager la production de produits locaux.

Sur la Côte-Nord, tous les produits qui sortent sont vraiment différents au goût. Il faut y goûter pour le voir!

Sandra Blais

Ce projet pour La ferme maricole Purmer a exigé un investissement de 20 000 $ en équipement.

La Table bioalimentaire de la Côte-Nord, qui accompagne les producteurs de la région comme Purmer, déplore à ce titre l'absence de programmes gouvernementaux adéquats pour accompagner ce type d'initiative.

La Côte-Nord, ce n'est pas une région comme les autres, défend Yves Laurencelle, président de la Table bioalimentaire de la Côte-Nord. C'est une région qui est jeune, en développement de produits, puis on n'est pas rendus aussi loin que d'autres régions.

Avec son succès, La ferme maricole Purmer envisage déjà de produire 50 000 huîtres de plus l'an prochain. La ferme souhaite même faire naître ses propres huîtres directement sur la Côte-Nord.

D'après le reportage de Nicolas Lachapelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !