•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des tablettes pour briser l'isolement des personnes handicapées de Drummondville

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Une tablette électronique peut aider les personnes handicapées à briser leur isolement.

Radio-Canada

L’association pour personnes handicapées de Drummond (APHD), à Drummondville, souhaite brisant l’isolement de ses membres en les branchant à Internet.

L’APHD s’est procuré 24 tablettes électronique et offrira des ateliers d’initiation aux personnes souhaitant en apprendre davantage sur leur fonctionnement.

Cette initiative leur permet de communiquer plus aisément avec leurs proches, et d’avoir une plus grande ouverture sur le monde, alors que la plupart d’entre eux sont confinés à la maison.

Il y a une dame qui m’a dit que sa fille lui a sauvé la vie. Elle lui a passé sa tablette et elle a pu se brancher à Internet et interagir avec du monde, explique Daniel Mailhot, directeur général de l’association.

Le confinement, selon Jacqueline René, membre de l’APHD, est durement vécu par les personnes handicapées, et le resserrement récent des règles sanitaires pèse encore plus lourdement.

Ce n’est pas seulement un passe-temps pour moi, souligne-t-elle. Je trouve que c’est utile pour être capable de se libérer l’esprit, et être capable de fonctionner avec les gens qui sont vraiment isolés.

Les aînés, si on veut les faire mourir, c’est de les séparer de leurs enfants et de leurs petits-enfants.

Jacqueline René, membre de l'APHD
Une femme membre de l'association des personnes handicapées de Drummond

Jacqueline René se dit très heureuse d'avoir accès à une tablette électronique pour communiquer avec ses proches.

Photo : Radio-Canada

Manque de financement

L’initiative est saluée par le Regroupement d’organismes de personnes handicapées du Centre-du-Québec.

Cependant, l’organisme déplore le manque de soutien gouvernemental pour élargir cette initiative à d'autres personnes.

Nous avons déposé une pétition à la mi-septembre, et nous sommes toujours en attente d’un retour quelconque du gouvernement, explique Patrick Paulin, directeur général du Regroupement. Pendant ce temps-là, la deuxième vague arrive, les personnes handicapées sont confinées et se trouvent face à des barrières d’accès à l’information et aux services. Le monde se virtualise, cela fait vivre de l’exclusion.

Le député fédéral de Drummond, Martin Champoux, soutient qu'il n'est pas étonné de la situation, et invite ces organismes à maintenir la pression.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !