•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sketch polémique de SNL : les excuses moqueuses du comédien Bowen Yang

Sur Instagram, le comédien s'est excusé dans une vidéo ironique qui se termine par les mots : « Je t’aime beaucoup encore, câlisse, criss, tabarnak. »

Bowen Yang, qui porte des lunettes, sourit.

Le comédien américain d'origine australienne Bowen Yang.

Photo : getty images for viacom / Tommaso Boddi

Radio-Canada

Trois jours après avoir participé au sketch de l’émission américaine Saturday Night Live se moquant du Canada et du Québec, le comédien Bowen Yang a réagi mardi sur son compte Instagram à la controverse suscitée par ce sketch.

Je ne pensais pas que le sketch causerait un tel tollé au Canada, particulièrement parmi les personnes au Québéc qui ont pu être offensées par ce portrait ou qui ont trouvé le sketch inexact, a-t-il déclaré, dans une vidéo ironique, qui se termine par les mots : Je t’aime beaucoup encore, câlisse, criss, tabarnak. 

Puis là, je m’excuse sincèrement et je vous souhaite à tous une bonne journée et allez au St-Hubert profiter de vos poulets rôtis, a-t-il ajouté en imitant l’accent québécois.

Samedi, Bowen Yang, qui fait partie de l’équipe de Saturday Night Live, a joué un personnage de présentateur télé d’une chaîne de nouvelles fictive du Québec. 

Parlant anglais avec un fort accent québécois, il a salué sa collègue, incarnée par l’actrice invitée Issa Rae, d’un Bonjour, hi. Il a fait référence à Brossard et Longueuil et a prononcé un tabarnak à la fin.

Si ce sketch a fait rire certaines personnes, il a également suscité des critiques sur les réseaux sociaux, des internautes soulignant que Bowen Yang, qui a vécu au Québec quand il était enfant, avait mal prononcé le nom de la ville de Montréal. 

Des personnes lui ont aussi reproché d’avoir parlé des véhicules de la marque Peugeot alors que ces voitures françaises ne circulent pas sur les routes québécoises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !