•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maski Récolte gagne des adeptes en Mauricie

Des citrouilles abimées dans un champs en automne

Maski Récolte permet de récupérer les denrées qui ne peuvent être vendues et éviter le gaspillage alimentaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet de cueillette et de distribution de surplus agricoles Maski Récolte prend de l’ampleur au sein de la Mauricie. Il a notamment été adopté par la Ville de Trois-Rivières et la MRC des Chenaux.

Le projet est une initiative qui invite les citoyens à aller cueillir les surplus de fruits et légumes chez les maraîchers, dans les potagers privés et au sein des arbres fruitiers. Les denrées sont ensuite réparties à parts égales entre les bénévoles qui les ont cueillies, les producteurs qui avaient généré ces surplus et des organismes oeuvrant en sécurité alimentaire.

La cueillette va bon train cette année, si bien que Maski Récolte a recueilli 13 tonnes de denrées, soit 5 tonnes de plus que l’an dernier. Autant d'aliments qui n'auraient pu être vendus et dont on évite le gaspillage.

Suzie Paquin, coordonnatrice de Maski Récolte, se réjouit de l’engouement suscité auprès des bénévoles et des maraîchers, d’autant plus qu’il survient dans un contexte de pandémie. Les citoyens en profitent pour changer d’air et les maraîchers en retirent un sentiment d’utilité, fait-elle valoir.

Les trois partenaires souhaitent désormais que d’autres emboîtent le pas. Ils invitent particulièrement d’autres villes et municipalités à se doter du programme.

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !