•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aides de service de la Croix-Rouge en renfort à Lac-Mégantic dès mercredi

Croix-Rouge canadienne

Le CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal précise que 40 personnes bénévoles seront formées chaque jour par la Croix-Rouge canadienne à compter de ce samedi.

Photo : Martin Labbé

Radio-Canada

Du personnel de la Croix-Rouge arrive en renfort mercredi au Centre de santé et de services sociaux du Granit, à Lac-Mégantic.

Une première équipe composée de huit personnes sera attitrée au CHSLD aux prises avec une éclosion. Ces personnes viendront offrir des soins et des services aux usagés. Une deuxième équipe de 8 personnes suivra le vendredi 23 octobre.

Des gestionnaires de la Croix-Rouge accompagneront ces équipes pour prêter main-forte.

Pascal Mathieu, vice-président de la Croix-Rouge canadienne Québec, explique toutefois que la Croix-Rouge est déjà à pied d'oeuvre depuis quelques jours à Lac-Mégantic. Une équipe d'experts en prévention et contrôle des épidémies, comprenant certaines personnes ayant combattu la maladie Ébola, a été déployée d'urgence sur place.

On fait d'abord une évaluation rapide des sources d'infection, explique-t-il. Avec le personnel en place, on a déjà fait des recommandations pour réorganiser les zones. Par la suite, on les a aidés à refaire l'affichage pour qu'il soit beaucoup plus clair. Et là, on fait un peu de formation de rappel aux employés qui le demandent.

Pascal Mathieu explique que le cas de Lac-Mégantic est loin d'être une exception.

Depuis le mois d'avril dernier, on a eu plein de demandes pour ce type de services là.

Pascal Mathieu, vice-président de la Croix-Rouge canadienne Québec

Jusqu’à présent, 20 usagers et 12 employés ont contracté la COVID-19. Le CHSLD, qui faisait déjà face à une pénurie de main-d’oeuvre en raison de la pandémie, a demandé du renfort pour soutenir les effectifs, qui se battent contre l'éclosion depuis une semaine.

Une zone orange fortement touchée

Alors que la première vague de COVID-19 avait fait seulement une dizaine de victimes à Lac-Mégantic, la communauté est cette fois-ci frappée de plein fouet. En plus du Centre de santé et de services sociaux du Granit, deux écoles sont également touchées.

Malgré cela, le directeur de la santé publique en Estrie, Dr Alain Poirier, a annoncé lundi qu’il n'y a pas lieu d’augmenter les mesures et de passer en zone rouge, car la santé publique a toujours la situation en main.

Cela dit, les chirurgies électives nécessitant une hospitalisation et les imageries médicales pour les citoyens de Sherbrooke souhaitant accélérer le processus sont délestées au CSSS du Granit. De plus, pour le moment, les cliniques externes sont modulées pour répondre principalement aux cas prioritaires.

Pour sa part, la mairesse de Lac-Mégantic Julie Morin soutient qu’on ne s’habitue jamais à une crise , mais qu’heureusement, l’entraide est très forte dans sa communauté.

On a un milieu très mobilisé, très tissé serré [...] le CIUSSS, je les ai appelés et offerts nos locaux parce qu’on voyait qu’ils avaient besoin d’espace. Je pense que dans un cas comme celui-là, [on ne peut que] s’adapter et voir quels sont les besoins et si on peut combler quelque chose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !