•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’élevage de pigeons de nouveau autorisé à North Vancouver

Des pigeons dans une petite cage, dans une cour arrière.

La possession de pigeons est de nouveau autorisée dans le District de North Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Le conseil municipal du District de North Vancouver a voté en faveur de l’annulation d'un règlement qui interdisait aux résidents d'élever des pigeons chez eux.

Le vote unanime a révoqué le règlement mis en place en novembre 2019.

Les conseillers municipaux Jim Hanson, Megan Curren, Jordan Back et Mathew Bond ont présenté la motion le 19 octobre pour modifier le règlement.

Le 4 novembre 2019, le conseil municipal du District de North Vancouver a choisi d’abroger un règlement de 1971 qui permettait d’élever des pigeons. La conseillère municipale Lisa Muri, à l’origine, de cette motion souhaitait modifier cette loi archaïque afin de mieux refléter la réalité urbaine de la municipalité.

La conseillère municipale Megan Curren dit avoir voté pour interdire l'élevage des oiseaux l’an passé en raison de problèmes liés au bien-être animal. Elle s’est ravisée cette semaine en précisant que le projet de règlement était erroné.

Des pigeons, certains par terre, d'autres qui volent. Un homme se trouve au milieu d'eux.

Kulwant Dulay est un éleveur de pigeons à Lynn Valley.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Kulwant Dulay, un éleveur de pigeons à Lynn Valley, est ravi de cette nouvelle. Ce n'est pas seulement une bonne chose pour moi, mais pour tous ceux qui ont des pigeons à North Vancouver et ailleurs, dit-il.

Conflit d’intérêts?

L'interdiction avait suscité des interrogations au conseil municipal et notamment sur le rôle de Betty Forbes pour faire valider ce règlement, car elle est la voisine de Kulwant Dulay.

Après avoir refusé plusieurs demandes d’entrevues de CBC, Mme Forbes a déclaré au conseil municipal qu'elle souhaitait avoir une formation supplémentaire sur les règles de conflit d'intérêts.

La situation a suscité des poursuites et une enquête indépendante au sein de la politique municipale. Kulwant Dulay a précisé qu’il abandonnerait sa poursuite personnelle contre le district, si le conseil municipal votait la révocation de l’interdiction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !