•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les rassemblements aux portes cette Halloween, un risque de transmission de la COVID-19

Une maison décorée aux couleurs de l'Halloween.

Les autorités sanitaires de l'Ontario ne recommandent pas le porte-à-porte traditionnel pour la collecte des bonbons dans les régions de Toronto, Peel, York et Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Francis Beaudry

Radio-Canada

La recommandation de l'Ontario de ne pas participer au traditionnel porte-à-porte cette Halloween s’appuie sur la crainte de voir de nombreux rassemblements dans les rues des zones chaudes, selon le Dr Santiago Perez, médecin des maladies infectieuses à l’Hôpital général de Kingston.

Même si la collecte des bonbons d'Halloween est une activité typiquement extérieure, elle peut mener à des rassemblements, avance le médecin des maladies infectieuses à l’Hôpital général de Kingston, Santiago Perez.

On veut éviter qu’il y ait une cinquantaine de personnes rassemblées dans la rue qui ne se connaissent pas et qui se touchent parce qu’ils se partagent des bonbons, explique-t-il.

Dr Perez ajoute que même si les participants peuvent porter des masques au départ, plusieurs personnes, notamment les enfants, pourraient le retirer au cours de la collecte, ce qui augmenterait le risque de contamination.

Selon lui, le regroupement de nombreuses personnes devant un pas de porte, même à l’extérieur, représente un risque de propagation de la COVID-19 par gouttelettes respiratoires.

Le risque c’est d’être en contact avec plusieurs personnes.

Dr Santiago Perez

Puisqu’il habite dans la région de Kingston, hors des zones les plus touchées de la province, le Dr Perez affirme qu’il distribuera tout de même des bonbons aux enfants qui passeront chez lui.

Les enfants auront droit à des sacs de bonbons préemballés, une idée de sa conjointe. Du gel désinfectant sera également mis à la disposition des enfants costumés.

Des activités à la maison dans les zones chaudes

Santé publique Ontario a publié lundi une liste de recommandations pour fêter l’Halloween en sécurité cette année, incluant les consignes sur la collecte des bonbons pour les régions de Toronto, Peel, York et Ottawa.

En point de presse mardi, le maire de Toronto, John Tory, a demandé à contrecœur aux familles de faire une croix sur la collecte traditionnelle de bonbons cette année.

Une maison décorée aux couleurs de l'Halloween.

Les Ontariens qui souhaitent fêter l'Halloween dans les zones chaudes devront le faire avec les habitants de leur domicile, selon les consignes de la Santé publique.

Photo : Radio-Canada / Francis Beaudry

M. Tory ajoute que son objectif était d’abord et avant tout de protéger la population.

Nous tentons simplement de rassembler les meilleurs avis d’experts sur la question et nous assurer que le [bien-être] de la population est au cœur de nos préoccupations, explique le maire.

M. Tory rappelle que les consignes en vigueur à Toronto, qui incluent des activités entre les personnes du même domicile et les activités en lignes, ont été amenées par le gouvernement provincial.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a quant à lui conseillé aux Canadiens de respecter les consignes de leur unité de santé publique locale.

La famille Trudeau organisera une chasse aux bonbons pour les enfants à la maison, en concordance avec les consignes de la Santé publique de l’Ontario.

Vous vous mettez à risque, met en garde Doug Ford

Le premier ministre de l’Ontario Doug Ford affirme qu’il ne peut pas empêcher les parents de conduire leurs enfants hors des zones chaudes pour participer à la collecte des bonbons d’Halloween.

Selon M. Ford, il n’y a pas assez de policiers pour vérifier toutes les voitures qui quittent les zones chaudes le soir de l’Halloween.

Nous ne pouvons pas vous en empêcher, comme nous ne pouvons pas empêcher tout le monde de faire des rassemblements de 10 personnes dans leurs maisons, mais vous vous mettez à risque, nous ne le recommandons pas, dit-il.

L'Ontario tente toujours de ralentir la progression de la COVID-19.

Avec les informations de Nicolas Haddad

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !