•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hôpital de Chicoutimi : 6 membres du personnel de l'unité COVID-19 atteints

Des travailleurs de la santé s'affairent dans une chambre où une femme est couchée sur le ventre.

Du personnel soigne une patiente gravement atteinte de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Yanik Dumont Baron

Radio-Canada

L'unité D2 de l'hôpital de Chicoutimi, dédiée aux patients atteints de la COVID-19, est le théâtre d'une éclosion. Six membres du personnel ont contracté le virus.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean tente de déterminer la source de la contamination. Une équipe de prévention des infections tente de déterminer si les employés de l'unité ont contracté la COVID-19 auprès de patients présentant un diagnostic positif.

 Ça peut être en contact avec les patients, ça peut être en contact aussi entre le personnel. Il y a toutes sortes de situations qui peuvent se produire, salle de collation, peu importe. Tout cela est regardé et revu pour s’assurer que tout est impeccable. Ces gens-là sont les gens qui se protègent le mieux, ils sont bien conscients de l’environnement dans lequel ils travaillent , mentionne le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin.

Le président régional de la CSN, Gaston Langevin, a la situation à l'œil.

On commence à avoir de la contamination au niveau de l’unité de soins. On a toujours une préoccupation pour ne pas que ça s’étende à l’ensemble du personnel. On a un regard très attentif sur ce qui se passe actuellement à l’unité D2. En espérant qu’ils vont être capable de colmater le risque de contamination, mentionne celui qui représente, entre autres, les préposés aux bénéficiaires et les responsables de l'entretien ménager de l'hôpital de Chicoutimi.

À un lit du débordement

L’unité de soins D2 compte 20 lits. Selon les données du CIUSSS, 19 sont occupés, en plus d'un lit aux soins intensifs. La direction évalue comment elle pourra ouvrir de nouveaux lits pour les patients atteints de la COVID-19, qui doivent être hospitalisés à l'hôpital désigné pour la région.

Un exercice de dépistage ciblé s’est tenu, mardi, auprès du personnel et des médecins qui ont travaillé, depuis le 12 octobre, dans cette zone. Les personnes soumises à un test de dépistage pourront continuer de travailler en attente de leur résultat dans ce secteur considéré comme en éclosion.

Selon le plus récent bilan, la région enregistre 31 nouveaux cas de COVID-19 ainsi que deux nouveaux décès.

Avec les informations de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !