•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CRTC donne le feu vert à Starlink, l’Internet par satellite d’Elon Musk

La société spatiale SpaceX prévoit déployer 12 000 satellites Internet en orbite basse.

Elon Musk devant un écran montrant une capsule spatiale de SpaceX en orbite au-dessus de la Terre.

Elon Musk, le grand patron de SpaceX, veut offrir une connexion Internet haute vitesse à l'ensemble de la planète grâce à des dizaines de milliers de satellites.

Photo : AFP / Jim Watson

CBC News

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a approuvé la demande d'une société appartenant à Elon Musk de fournir Internet par satellite en orbite basse à la population canadienne en régions rurales.

Space Exploration Technologies Corp (SpaceX), l'entreprise de fusées et d'engins spatiaux d'Elon Musk, souhaite fournir un service Internet à haut débit aux zones rurales difficiles d'accès dans le monde entier en lançant dans l'espace des milliers de petits satellites.

Ces derniers orbiteront à seulement 550 kilomètres au-dessus de la Terre, accélérant considérablement l'interaction avec les ordinateurs résidentiels au sol. À titre comparatif, les satellites traditionnels de télécommunication sont en orbite à plus de 20 000 km au-dessus de la Terre.

Ce projet d'Elon Musk promet de devenir réalité bientôt pour la population canadienne, puisque le CRTC a fait parvenir, jeudi dernier, une lettre d'approbation adressée au directeur financier de SpaceX, Bret Johnson.

La Commission a reçu 2585 interventions concernant la demande de Space Exploration Technologies Corp. de conclure des licences d'exploitation de service de télécommunication internationale de base (TBI), peut-on lire dans la communication.

Après examen des commentaires reçus, la Commission a approuvé la demande, et une licence BITS est jointe.

Le CRTC

La grande majorité des personnes qui sont intervenues étaient des particulières et des particuliers vivant dans les zones rurales du Canada et qui soutenaient la demande.

Un réseau de 12 000 satellites

Depuis mai 2019, SpaceX déploie des trains de 60 satellites environ deux fois par mois. Le lancement le plus récent a eu lieu au centre spatial Kennedy, près du cap Canaveral, dimanche, à bord de la fusée réutilisable Falcon 9 de la société. Cela porte à 835 le nombre total de satellites Starlink en orbite. À terme, le réseau comptera quelque 12 000 engins.

On ne sait pas encore dans quel délai les Canadiens et les Canadiennes pourront accéder au service de Starlink. SpaceX a déclaré qu'il commencerait les tests bêta du service avec des foyers volontaires au Canada et dans les régions du nord des États-Unis cet automne.

Musk, qui est également à l'origine des voitures électriques Tesla, s'est montré prudent dans ses prévisions sur le fonctionnement du service, déclarant aux personnes participant à la conférence Satellite 2020 à Washington, en mars, qu'il s'adressait aux 3 à 4 % de la clientèle rurale qui n'ont tout simplement pas de connectivité en ce moment, ou dont la connectivité est vraiment mauvaise.

SpaceX n'a pas répondu à une demande de commentaires de CBC lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !