•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sherbrooke met un projet avec Moment Factory sur la glace

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le reportage de Jean-Francois Poirier.

Radio-Canada

Les élus du conseil municipal de Sherbrooke ont décidé de mettre sur la glace une éventuelle collaboration avec la firme Moment Factory concernant un projet d’illumination d’une section du parc Jacques-Cartier pendant la période des Fêtes.

Au micro de l’émission Par ici l’info, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, a fait savoir que la pandémie et toute l’incertitude qui l’entoure ont motivé cette décision.

C’était une belle opportunité, une belle association avec une entreprise internationale qui a une bonne visibilité. C’est un dossier dont on avait beaucoup parlé à notre comité de développement économique, explique le maire de Sherbrooke.

Mais il y avait trop d’incertitude, [...] trop d’imprévu et trop de gens insatisfaits par rapport aux gens satisfaits, lance-t-il.

La taille du parc Jacques-Cartier, trop modeste pour accueillir l’événement tout en respectant les règles sanitaires, a également penché dans la balance. Si on veut accueillir tout le monde, le plus de gens possible, ça aurait pris un site plus grand, indique le maire de Sherbrooke

Sans oublier que le projet aurait nécessité des investissements de plus de 500 000 $. C'est de l’argent public. Il faut penser à tout, fait savoir Steve Lussier.

Le projet aurait toutefois été gratuit pour le public. Seulement 6900 personnes auraient pu profiter des installations durant trois semaines. On voulait y aller par groupe, mais c’était peut-être insuffisant par rapport à la capacité, reconnaît M. Lussier.

D’ailleurs, selon le maire, la Ville de Sherbrooke garde un contact étroit avec Moment Factory. Ce projet-là [pourrait] être reporté, mais d’autres projets pourraient être mis de l’avant à Sherbrooke, dit-il.

Le maire de Sherbrooke assure néanmoins que le comité de développement économique va se pencher cette semaine sur une alternative pour cette année. On regarde sur ce qu’on pourrait faire pour mettre un baume [au cœur] des citoyens. On a hâte à la période des Fêtes. On veut redonner un peu de joie aux gens, souligne-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !