•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-première ministre Kathleen Wynne ne sollicitera pas un autre mandat

La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne lors d'une réunion publique le 20 novembre 2017.

La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne lors d'une réunion publique le 20 novembre 2017.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Radio-Canada

L'ancienne chef libérale et ex-première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne, qui avait subi une cuisante défaite contre Doug Ford en 2018, ne sera pas candidate aux élections provinciales de 2022, confirme son bureau.

Les libéraux s'étaient fait balayer en 2018, perdant 55 sièges et ne faisant élire que 7 députés.

Mme Wynne avait démissionné de son poste de chef du parti, mais avait conservé son siège de députée de la circonscription de Don Valley-Ouest, à Toronto.

Elle s'était fait élire pour la première fois à Queen's Park en 2003 et avait dirigé plusieurs ministères sous la gouverne de Dalton McGuinty avant de lui succéder, en 2013.

Le chef actuel du Parti libéral, Steven Del Duca, l'a félicitée sur Twitter pour son engagement public et pour le fait qu'elle n'a jamais caché son homosexualité. Il reste beaucoup de travail à faire pour enlever les barrières, mais tes accomplissements à cet égard dépassent ceux de tout autre premier ministre, affirme-t-il.

De son côté, Doug Ford l'a qualifiée de « pionnière », qui a été la première femme à se faire élire au poste de premier ministre en Ontario.

Kathleen Wynne est très gentille. [...] Elle a fait du bon travail. Je lui souhaite bonne chance, a souligné le premier ministre lors de son point de presse mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !