•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Tremblay promet une solution pour le CLSC de L’Anse-Saint-Jean

L'extérieur du CLSC du Fjord.

Le CLSC du Fjord à L'Anse-Saint-Jean est fermé depuis lundi.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

Le député de Dubuc, François Tremblay, s’engage à trouver une solution d’ici vendredi pour rétablir au moins partiellement les services au CLSC du Fjord à L’Anse-Saint-Jean.

La fermeture du CLSC, en vigueur depuis lundi, soulève la grogne dans la population du Bas-Saguenay. Une pétition mise en ligne dans les derniers jours a déjà été signée par plus de 1700 personnes pour dénoncer la situation.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a décidé de fermer l’endroit pour une durée indéterminée en raison d’un manque de personnel. Les citoyens du secteur doivent dorénavant se rendre dans l’arrondissement de La Baie, plusieurs dizaines de kilomètres plus loin, pour obtenir les services dont ils ont besoin.

La porte d'entrée du CLSC.

L'entrée du CLSC du Fjord à L'Anse-Saint-Jean

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Un scénario évalué

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, le député François Tremblay a confirmé qu’il était sur le point de trouver une solution. Une personne du secteur serait en mesure d’offrir une partie des services. On est à faire des téléphones et à valider des informations pour s’assurer aussi que c’est faisable d’un point de vue administratif, indique-t-il.

Je sais à quel point les gens ont besoin de services et à quel point les gens du Bas-Saguenay ont perdu des services de proximité au fil des années. Il n’est pas question qu’on ampute des services dans le secteur, c’est clair. On va se battre pour ça.

Auteur

Le député de Dubuc travaille conjointement avec sa collègue de Chicoutimi et ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, pour trouver un dénouement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !